•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les plans actualisés du réaménagement de la Grande Place bientôt rendus publics

Place publique en bordure d'un édifice avec vue sur le fleuve.

Croquis du projet de revitalisation de la Grande Place, à Rimouski, dans la version rendue publique par Groupe Sélection en février 2019.

Photo : Courtoisie Réseau Sélection

Prenez note que cet article publié en 2021 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Rimouski, Guy Caron, affirme que les plans les plus récents reçus par la Ville pour le réaménagement du secteur de la Grande Place de la part de Groupe Sélection seront bientôt rendus publics.

Le maire, qui répondait à la question d'un citoyen lundi soir lors de la séance du conseil municipal, estime que ces plans pourraient être dévoilés d'ici la fin de l'année.

Les plans pour le nouvel édifice ont été présentés à la Ville. Ils sont présentement étudiés par le département d'urbanisme. Il y a des discussions présentement entre Groupe Sélection et l'urbanisme de la Ville de Rimouski. Ce sont des discussions qui vont très bien, a soutenu Guy Caron, lors la mêlée de presse qui a suivi la séance publique du conseil municipal.

« Les plans devraient être déposés sous peu au comité consultatif d'urbanisme. Et, par la suite, seront rendus publics. Donc, les gens pourront voir le projet. »

— Une citation de  Guy Caron, maire de Rimouski

La dernière version des plans du projet de réaménagement du secteur de la Grande Place avait été présentée par Groupe Sélection, la Ville de Rimouski et la firme d'Architecture Sid Lee lors d'une séance d'information tenue en février 2019.

Guy Caron, lors de la soirée électorale.

Le maire de Rimouski, Guy Caron, a indiqué que les plus récents plans du projet de réaménagement de la Grande Place lui plaisaient (archives).

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Selon Guy Caron, qui a pu jeter un œil aux plus récents plans, des modifications ont été apportées par Groupe Sélection au projet pour tenir compte des commentaires reçus par les résidents lors de ces consultations publiques.

Les gens du Réseau Sélection ont porté une oreille attentive aux commentaires qu'ils ont reçus de la part du groupe de résidents. Alors, je pense que c'est de bon augure. Je vais laisser les gens décider par eux-mêmes lorsqu'ils vont voir les plans, mais moi, j'aime beaucoup, a ajouté le maire.

« L'intention est encore de démolir au printemps. »

— Une citation de  Guy Caron, maire de Rimouski

Il a rappelé que l'objectif était toujours que le stationnement désaffecté et l'ancien centre commercial de la Grande Place soient démolis au printemps 2022. Tout semble se dérouler selon cet échéancier, selon lui.

À ce propos, la Ville de Rimouski a conclu une entente contraignante en octobre dernier avec Groupe Sélection pour l'obliger à démolir la Grande Place au printemps et à y entamer un projet de construction, sans quoi l'entreprise s'expose à des pénalités financières.

Projet de remodelage de la place des Anciens-Combattants

Un citoyen, Sabin Bois, s'est aussi présenté au micro lors de la période de questions allouée au public pour demander aux élus ce qu'il était advenu des commentaires recueillis lors des consultations publiques sur l'avenir de la place des Anciens-Combattants menées en novembre 2019.

Ces consultations ont été prises en compte par les gestionnaires, par les consultants et on est, je pense, à un produit fini qui pourra être bonifié [pour que ce soit] quelque chose dont les gens vont être fiers, mais on attend l'argent pour le réaliser. [...] Ça dépend des subventions importantes que l'on attend, a soutenu le conseiller du district de Nazareth, Rodrigue Joncas, en réponse aux interrogations de M. Bois.

Sabin Bois, au micro, devant les membres du conseil municipal.

Sabin Bois s'est présenté au micro, lors de la période de questions réservée aux citoyens, pour demander à la Ville d'améliorer ses méthodes de communication avec les résidents. Il a aussi posé des questions pour savoir où le projet de réaménagement de la place des Anciens-Combattants en était rendu depuis la dernière consultation publique menée en novembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Marie-Christine Rioux

Le maire Caron avoue toutefois qu'il préfère attendre de connaître l'avenir de la cathédrale pour pouvoir bâtir un plan cohérent pour le quadrilatère du centre-ville qui comprend la Place des Anciens-Combattants. Ce réaménagement doit notamment servir à reconnecter les parties est et ouest de la rue Saint-Germain, selon Guy Caron.

Je pense que ce n'était pas la priorité, en temps de COVID, de commencer à refaire la place des Anciens-Combattants, mais c'est toujours la volonté de le faire. Ce sera beaucoup plus facile de le faire lorsqu'on saura ce qui adviendra de la cathédrale, quelle sera sa vocation, quels seront les projets, a-t-il précisé.

Guy Caron a indiqué qu'il était aussi à organiser des rencontres avec l'Archevêché de Rimouski et la Fabrique Saint-Germain pour discuter de l'avenir de la cathédrale.

Il a ajouté qu'il souhaite également poursuivre les discussions entamées avec différents organismes pour définir l'avenir de ce secteur de la ville qu'il aimerait voir se développer comme le « Quartier de la culture ».

Ce serait bien de pouvoir intégrer la cathédrale, peut-être le presbytère et la place des Anciens-Combattants dans un Quartier de la culture, mais pour ça, il faut le bâtir, ce concept-là, avec les acteurs impliqués, a-t-il dit.

Le maire a affirmé avoir entamé des discussions autour du concept de « Quartier de la culture » avec Culture Bas-Saint-Laurent et d'autres groupes et organismes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...