•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saison des microbes chez les enfants : les consultations aux urgences bondissent

Une jeune fille souffle dans le mouchoir que tient son père.

La santé publique lance une campagne d’information pour les parents pour traiter des nez qui coulent, une fièvre ou une gastroentérite, par exemple.

Photo : iStock

Radio-Canada

Il y a la COVID-19, mais il y a aussi plusieurs petites infections qui se propagent en ce moment chez les plus petits. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) rapporte que les consultations pédiatriques dans les urgences pour des problèmes de santé mineurs sont en hausse de 45 % pour les trois derniers mois par rapport à 2019.

Dans le but de mieux guider les parents, la santé publique lance une campagne d’information dont le but est de rendre disponibles des conseils pratiques pour traiter des nez qui coulent, une fièvre ou une gastroentérite, par exemple.

Des fiches de conseils et des vidéos ont été développés par des médecins et des pédiatres et sont disponibles sur le site Internet du CIUSSS (Nouvelle fenêtre).

C’est pour diminuer l’achalandage et pour faire en sorte que l’attente soit moins grande à l’urgence et qu’il y ait plus de places disponibles dans les cliniques médicales, par exemple pour les gens qui ont des complications de ces infections-là, affirme Catherine Thétreault, médecin de famille à Drummondville.

Elle ajoute que c’est principalement pour les enfants et les parents qu’on fait ça. Aller consulter avec un enfant malade, ce n’est jamais agréable, parfois c’est pendant sa sieste, l’enfant est fatigué.

La santé publique rappelle toutefois que le premier réflexe en cas de symptômes de grippe ou de gastroentérite est de se faire dépister pour la COVID-19. C’est ensuite que les parents sont invités à se référer aux outils.

La vaccination des 5 à 11 ans s’accélère

Pendant ce temps, la vaccination contre la COVID-19 pour les enfants se poursuit. Pour l’instant, 9551 jeunes ont reçu une dose ce qui représente 25 % des 40 000 enfants visés par cette opération de grande envergure.

L’objectif de vacciner 75 % des enfants de 5 à 11 ans avant Noël est un défi de taille pour la santé publique en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Guillaume Cliche, porte-parole du CIUSSS MCQ, estime que la vaccination ira en s’accélérant au cours des deux prochaines semaines. Déjà, avec les plages de vaccination réservées par les parents, on estime qu’on atteindra 38 % de couverture vaccinale d’ici le 25 décembre.

Les équipes de vaccination n’ont visité que quatre écoles la semaine dernière. Ça prend du temps pour tout organiser ça, rappelle M. Cliche. Cette semaine et la semaine prochaine, l’opération devrait s’intensifier avec la visite de plusieurs établissements.

En tout, les brigades de vaccination de la santé publique visiteront les 208 écoles primaires de la Mauricie et du Centre-du-Québec d’ici le 24 décembre.

Pour faciliter le travail de ces équipes, la direction de la Santé publique tient à rappeler aux parents qu’il est préférable de ne pas attendre que les brigades se présentent dans les écoles pour faire vacciner leurs enfants. Il faut que les gens sachent que les cinq centres de vaccination de la région restent les meilleurs endroits pour obtenir un rendez-vous et accélérer le processus.

Avec les informations de Flavie Sauvageau et de Pierre Marceau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !