•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique nettoie les débris des inondations et reconstruit ses routes

Des engins de chantier réparant une route enneigée.

La neige tombée lundi ralentit la circulation et la réparation des routes.

Photo : Ministère des Transports et de l'Infrastructure de la C.-B.

Le sud-ouest de la Colombie-Britannique se relève progressivement des inondations. Les rivières atmosphériques ont laissé place au froid et à la neige, ce qui n’empêche pas la poursuite des travaux de reconstruction des routes pour faciliter la circulation des personnes et des marchandises.

En conférence de presse lundi, le ministre de la Sécurité publique, Mike Farnworth, a souligné la résilience et la détermination des habitants ainsi que les actes de générosité dont il a été témoin lors de son déplacement dans la petite ville inondée de Princeton, vendredi dernier.

La Croix-Rouge canadienne, qui a octroyé plus de 8,6 million de dollars en date de vendredi, prendra totalement en charge le soutien aux sinistrés d’ici la fin de la semaine, affirme M. Farnworth.

Preuve que la situation s’améliore, une partie des Forces armées canadiennes déployées dans la zone doit quitter la province lundi. Un contingent de 126 soldats restera posté près de Chilliwack.

Alors qu’il se rendra mardi à la rencontre des évacués de Merritt rentrés chez eux ce week-end, Mike Farnworth a rappelé que l’étendue des dommages était extraordinaire et qu’il fallait désormais se concentrer sur le retrait des débris laissés par la décrue des eaux.

Notre objectif est de se remettre de l’impact des tempêtes, a-t-il répété. Des entrepreneurs et une équipe de BC Wildfire sont à pied d'œuvre pour nettoyer les zones sinistrées.

Des routes encore endommagées

Une route emportée par les eaux.

Les réparations des routes continuent, comme ici sur la route 5, sur le pont Peers Creek.

Photo : Ministère des Transports et de l'Infrastructure de la C.-B.

La priorité du gouvernement est de rétablir les routes touchées par les inondations. Lundi, les principales artères du sud-ouest de la province sont encore en travaux avec un accès limité aux automobilistes.

La route 5, la Coquihalla, est la route qui nécessite le plus de réparations, selon Rob Fleming, ministre du Transport et de l'Infrastructure, car elle est endommagée à 20 endroits différents : Nous restons optimistes, mais [la route 5] ne devrait rouvrir qu’à la fin du mois de janvier.

D'autre part, la Transcanadienne est toujours condamnée aux alentours de Lytton, la route 8 reste fermée de Merritt à Spences Bridge. D'autres routes sont limitées aux voyages essentiels, comme la route 3 et la route 99.

La route 11 est à nouveau ouverte à la circulation sur une seule voie, et la route 7 devrait rouvrir pour tous les voyageurs en fin d'après-midi lundi, selon Rob Fleming. Il ajoute que le gouvernement travaille de concert avec les Premières Nations des zones touchées par les inondations pour rétablir l’accès aux routes le plus rapidement possible.

Reprise du transport ferroviaire

Deux locomotives du Canadien National

Le transporteur ferroviaire Canadien National a annoncé la reprise de son service entre Kamloops et Vancouver.

Photo : Radio-Canada

Les voies ferrées du Canadien National (CN) sont à nouveau opérationnelles depuis dimanche, a annoncé l’entreprise.

Le service ferroviaire, fortement perturbé par les inondations de la mi-novembre, avait été interrompu de manière préventive le 30 novembre dernier en raison des fortes pluies annoncées dans la province.

Cette réouverture entre Vancouver et Kamloops permettra de commencer à rattraper le retard accumulé dans le transport des marchandises en provenance ou à destination du port de Vancouver.

Les réparations des lignes de chemin de fer du Canadien National bénéficient également au Canadien Pacifique (CP), qui utilise ces infrastructures pour faire transporter son fret dans une partie de la vallée du Fraser.

Un retour à la normale qui va « prendre du temps »

Une route enneigée avec des engins de chantier.

La neige s'invite dans les travaux de réparations des dommages causées par les inondations.

Photo : Ministère des Transports et de l'Infrastructure de la C.-B.

Même si l’oléoduc Trans Mountain a repris ses opérations dimanche, les restrictions d’essence restent en place jusqu’au 14 décembre à minuit, dit Mike Farnworth. La reprise du pipeline est progressive, [car] il doit être pressurisé pendant plusieurs jours, explique le ministre. Il ajoute que le pétrole brut doit être ensuite acheminé vers une raffinerie, mais que les restrictions seront levées le plus tôt possible.

Il en appelle à la patience de la population avant un retour à la normale et anticipe des ralentissements qui pourraient se prolonger jusqu’aux fêtes de fin d’année. Il va falloir planifier et consulter l’état des routes avant de voyager, dit Mike Farnworth.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !