•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un médecin suspendu pour avoir posé un noeud coulant à l’hôpital de Grande Prairie

Le directeur des plaintes du Collège des médecins et chirurgiens de l’Alberta demandait une suspension d’un an.

Un noeud coulant accroché sur une porte.

Le Dr Wessels a reconnu avoir collé un noeud coulant sur la porte d'un bloc opératoire, mais a nié qu'il visait particulièrement le Dr Oduche Onwuanyi.

Photo : Photo envoyée par la Dre Carrie Kollias

Cinq ans après avoir collé un noeud coulant sur une porte dans l’hôpital où il travaille, le Dr Wynand Wessels a finalement été sanctionné. Le Collège des médecins et chirurgiens de l’Alberta (CPSA) a suspendu son permis de pratique pendant quatre mois.

Deux semaines de suspension ont déjà été purgées, car Services de Santé Alberta avait placé le médecin en congé sans salaire.

Le Dr Wessels devra aussi payer 75 % des coûts associés à l’enquête et aux audiences disciplinaires. Ces derniers ne sont pas encore connus.

En 2016, le Dr Wessels a accroché un nœud coulant sur la porte d’un bloc opératoire de l’Hôpital Queen Elizabeth II. Certains de ses collègues ont interprété ce geste comme visant le Dr Oduche Onwuanyi, un aide-chirurgien noir qui travaillait dans cette salle ce jour-là et avec qui il avait eu des démêlés auparavant.

Le Dr Onwuanyi s’est senti menacé par ce geste, qu’il avait perçu comme une insulte raciale.

Le Dr Wessels a cependant affirmé que c’était simplement une plaisanterie de mauvais goût qui ne visait personne en particulier et qu’il ignorait les connotations racistes du noeud coulant.

Le tribunal du Collège des médecins et chirurgiens de l’Alberta l’a reconnu coupable d’inconduite professionnelle en janvier dernier, mais en jugeant que les preuves manquaient pour dire que son geste se voulait raciste.

Le Dr Wynand Wessels sur une moto.

Le Dr Wynand Wessels a affirmé qu'il ignorait les connotations racistes de son geste.

Photo : Photo envoyée par une personne qui préfère rester anonyme

Le directeur des plaintes du Collège des médecins et chirurgiens de l’Alberta demandait une suspension d’un an. La défense demandait une suspension d’un mois­, dont seraient soustraites les deux semaines déjà accomplies.

Le registraire du Collège des médecins et chirurgiens de l’Alberta, le Dr Scott McLeod, a reconnu par communiqué que la peine était moins sévère que l’espérait le directeur des plaintes. Mais nous devons respecter l’indépendance du tribunal de l'audience, a-t-il ajouté.

Il ne faut pas perdre de vue que le Dr Wessels a été reconnu coupable d’inconduite professionnelle, et une suspension montre que ce comportement n’est ni approprié ni acceptable.

Le Dr McLeod a également admis que les actions du Dr Wessels avaient eu un impact négatif sur de nombreux Albertains et sur la profession et avaient été perçues comme racistes par certains, quelle qu'ait été leur intention.

Le Collège des médecins et chirurgiens de l’Alberta veut que les Albertains et les médecins sachent que nous prenons des allégations comme celles-ci très au sérieux et que nous sommes déterminés à utiliser cette occasion pour tirer des leçons et continuer d’améliorer notre travail, a-t-il conclu.

Le Collège des médecins et chirurgiens de l’Alberta a été critiqué pour son manque de réaction lorsque l’incident lui a d’abord été signalé, en 2016. Ce n’est qu’après un article de CBC, en 2020, que l’affaire a commencé à attirer l’attention du public. Il a fallu plus de quatre ans pour que le Dr Wessels soit convoqué à une audience disciplinaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !