•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La petite Lauralie Daigle, 12 ans, n’est plus

Gros plan de Lauralie.

Lauralie est décédée vendredi dernier. (Archives)

Photo : Radio-Canada / John Naïs

La petite Lauralie Daigle, 12 ans, a poussé son dernier souffle. Elle était atteinte de dysplasie bronchopulmonaire sévère.

C'est sa maman, Geneviève Gaudette, qui en a fait l'annonce sur les réseaux sociaux en indiquant que sa grande championne a traversé le fil d'arrivée de son marathon [vendredi] après-midi vers 14 h 10. Elle est partie tout doucement, paisiblement, sans douleur. Elle est enfin libérée de toutes ses souffrances. Maintenant, c'est à nous d'apprendre à vivre sans elle physiquement à nos côtés.

L'enfant avait fait l'objet d'un grand reportage en mai dernier dans le cadre de la série Histoires vraies. On y racontait son quotidien entre les médicaments, les soins et la douleur. Même si elle se savait en phase palliative de sa maladie, Lauralie rêvait d'ouvrir un restaurant pour les gens allergiques.

Au fil des années, Lauralie s'est impliquée au sein d'Enfant soleil pour mieux faire connaître la cause des enfants malades. C'est aussi pour cette raison qu'elle avait accepté l'entrevue avec Radio-Canada. À la place [de regarder les gens malades bizarrement], pose des questions, aide la personne si elle en a besoin, sois respectueux, fais-lui de la place et ne la juge pas selon son apparence. C’est pour ça que j’ai accepté l’interview. Pour aider les gens à comprendre ce que je vis. Je ne veux plus être blessée, avait-elle alors raconté.

Elle avait aussi été l'Enfant soleil de l'Estrie en 2012 de l'Opération Enfant Soleil. L'année d'après, elle était la vedette d'un reportage de Radio-Canada Estrie où elle expliquait, du haut de ses quatre ans, sa maladie, mais aussi son bonheur d'aller dans une garderie remplie d'amis en santé.

Outre sa mère, Lauralie laisse dans le deuil son papa Sébastien Daigle et son petit frère Étienne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !