•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Robin de la viande des bois tire sa révérence

Des paquets de viande congelée sur une grosse toile à l'extérieur.

Pas moins de 487 unités de viande et 760 $ en dons ont été amassés, cette année, par Jonathan Bélanger.

Photo : Radio-Canada / Marguerite Morin

Radio-Canada

Vous connaissez peut-être quelqu'un, dans votre entourage, qui a la notoriété de donner sans compter. À Caplan, Jonathan Bélanger est reconnu comme étant l'une de ces personnes. Celui qu'on surnomme le Robin de la viande des bois veille à ce que ses concitoyens mangent à leur faim, et ce, pour un dernier hiver.

Pour une sixième et dernière année, M. Bélanger amasse de la viande de qualité pour celles et ceux qui n'ont pas les moyens de s'en procurer. J'accumule la viande pendant un mois, du 1er novembre au 1er décembre, affirme celui qui ne ralentissait pas la cadence de son travail malgré la présence de la caméra.

La viande vient majoritairement de chasseurs ou de gens qui veulent m'aider en achetant des choses à la boucherie, ajoute M. Bélanger.

« Après la collecte, la viande va dans des centres d'aide alimentaire, principalement à Maria et à Paspébiac. »

— Une citation de  Jonathan Bélanger
Jonathan Bélanger.

Jonathan Bélanger est celui qu'on surnomme le « Robin de la viande des bois ».

Photo : Radio-Canada / Luc Manuel Soares

Comment M. Bélanger en est venu à une si impressionnante organisation pour les plus démunis? Ça a commencé avec un petit geste, soit celui de donner cinq paquets de viande que j'ai voulu offrir à des gens. Puis c'est parti de là.

Je voulais aussi faire valoir aux chasseurs qu'on devrait éviter le gaspillage, ajoute Jonathan Bélanger.

« Je suis content d'avoir véhiculé de belles valeurs à mes enfants de 6 et 7 ans. Ils ont vu le Robin grandir en même temps qu'eux. »

— Une citation de  Jonathan Bélanger

Le Robin de la viande des bois compte maintenant investir son temps dans d'autres projets personnels.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !