•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Incendie à Anticosti : la Municipalité travaille sur des solutions

Une station-service en ruine.

Un incendie a réduit en cendres la seule station-service de l'île d'Anticosti, vendredi dernier. (Archives)

Photo : Facebook / Manon Rose

Radio-Canada

La Municipalité d’Anticosti travaille à trouver des solutions au manque d'approvisionnement en essence après l’incendie qui a ravagé le Centre de réparation mécanique de l’île vendredi dernier.

La perte totale du bâtiment, où on trouvait la seule station-service sur l’île, signifie une perte d’approvisionnement en carburant pour les insulaires.

C’est vraiment une nécessité, une urgence, mettre en place quelque chose de temporaire et de prévoir pour la suite des choses, explique la nouvelle mairesse de L'Île-d'Anticosti, Hélène Boulanger.

Un incendie et des flammes sont observables à quelques centaines de mètres du photographe.

La seule station-service de l'île a été réduite en cendres vendredi.

Photo : Facebook / Manon Rose

Selon elle, rétablir ce service va demander beaucoup de travail et de temps.

On est à pied d'œuvre pour essayer de mettre en place des choses, pour offrir le service de façon temporaire en prévoyant qu'il faudra réinstaller ce service, assure-t-elle.

Hélène Boulanger mentionne aussi la présence de réservoirs sur l’île, qui pourraient être mis à profit.

Il y a de grands réservoirs sur l’île : à qui ils appartiennent? Qu’est-ce qu’on peut faire avec ça? Il faut avoir une pompe pour être capable de mettre ça dans des réservoirs temporaires. Si on n’en a pas, d’où allons-nous en faire venir? explique la mairesse.

Hélène Boulanger est à l'extérieur près d'un chemin et des épinettes. Elle regarde l'objectif.

La mairesse de L'Île-d'Anticosti, Hélène Boulanger

Photo : Gracieuseté d'Hélène Boulanger

L’insularité d’Anticosti vient aussi complexifier le problème, selon Mme Boulanger.

Les gens, en attendant, ne peuvent pas aller au village voisin ou à la ville voisine, à 20 ou 40 kilomètres, souligne-t-elle.

« Vivre [sur] une île, ça développe beaucoup la résilience et la débrouillardise. On est habitués à gérer notre logistique personnelle. »

— Une citation de  Hélène Boulanger, mairesse de L'Île-d'Anticosti

Les personnes évacuées à la suite de l'incendie ont pu réintégrer leur domicile. Les causes de l'incendie sont toujours inconnues.

Avec les informations de Laurie Dufresne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !