•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Bernier a la confiance des membres du Parti populaire du Canada

Maxime Bernier et sa femme Catherine Letarte saluent la foule lors d'un rassemblement le soir des dernières élections fédérales.

Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, et sa femme, Catherine Letarte, lors d'un rassemblement à Saskatoon en septembre dernier.

Photo : La Presse canadienne / Liam Richards

Le Beauceron Maxime Bernier a obtenu l'appui de 95,6 % des membres de son parti, le Parti populaire du Canada, lors d'un vote de confiance en ligne.

Les membres du parti étaient appelés à se prononcer en ligne sur le leadership de M. Bernier en répondant à la question suivante: Souhaitez-vous que Maxime Bernier demeure chef du Parti populaire du Canada?

Au total, 15 454 personnes se sont prononcées, ce qui représente un taux de participation de 57,5 %.

Je suis extrêmement fier de savoir que j'ai le soutien de la vaste majorité de nos membres, s'est réjoui l'ancien ministre conservateur. Je pense que notre parti est très uni autour des principes et des politiques que je défends depuis sa fondation.

Le chef du Parti populaire du Canada a dit avoir déjà les yeux rivés sur les prochaines élections fédérales.

Les membres du parti ont pu voter en ligne entre le 12 novembre et le 3 décembre. Le vote a été organisé en partenariat avec la société Simply Voting.

Gain

Le 20 septembre dernier, le Parti populaire du Canada a récolté 840 000 voix, soit 500 000 de plus qu'aux élections fédérales de 2019. Avec 5 % des suffrages, c'est davantage que le Parti vert du Canada.

Toutefois, le parti n'a aucun député siégeant à Ottawa. Maxime Bernier a été de nouveau battu dans sa circonscription, en Beauce, par son adversaire conservateur Richard Lehoux. Le chef du Parti populaire du Canada est arrivé deuxième avec un peu moins de 20 % des voix.

Il est possible que Maxime Bernier décide de se présenter dans une autre circonscription lors du prochain scrutin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !