•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Forces armées découvrent des fissures sur 19 hélicoptères CH-148

Un hélicoptère en plein vol.

Aucun des appareils CH-148 Cyclone construits par la firme Sikorsky n'est interdit de vol.

Photo : Radio-Canada / Robert Short

Radio-Canada

La flotte d'hélicoptères maritimes CH-148 Cyclone des Forces armées canadiennes a fait l'objet d'une inspection imprévue après l'apparition de fissures sur la queue d'une majorité des appareils.

Les Forces armées ont confirmé à Canadian Broadcasting Corporation que des fissures ont été découvertes sur 19 des 23 hélicoptères qui composent la flotte de Cyclone CH-148.

Seulement deux hélicoptères inspectés sur 23 n’avaient pas de fissures.

Les deux appareils restants ne sont pas utilisés en ce moment, car des travaux d'entretien étaient déjà prévus. Ils feront l'objet d'une inspection plus tard.

L'Aviation royale canadienne a indiqué qu'aucun de ses hélicoptères construits par la société américaine Sikorsky Aircraft n'est interdit de vol. Les experts du génie militaire collaborent avec l'entreprise pour réparer les appareils.

Les fissures ont été découvertes le 26 novembre sur un premier appareil lors d'une inspection de routine à la base du 443e Escadron d'hélicoptères maritimes, à Patricia Bay, en Colombie-Britannique.

Sikorsky a un plan pour réparer les fissures. Chaque appareil demande une approche unique pour chaque réparation touchant ses composantes, a déclaré un porte-parole dans un courriel. L'Aviation royale canadienne s'attend à ce que les premiers appareils soient réparés au cours des prochains jours.

L'inspection de l'ensemble de la flotte de Cyclone a été complétée la semaine dernière.

Ce problème a nui à l'opération Lentus, mise en œuvre pour aider les sinistrés des inondations en Colombie-Britannique.

L'armée a dû déployer d'autres appareils, tout comme la province et d'autres partenaires des services d'urgence.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !