•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marché de Noël de Lorrainville, prise 2

Des clients dans un marché

Le marché de Noël de Lorrainville a été reporté une première fois en raison de la multiplication des cas de COVID-19 au Témiscamingue.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Le Marché de Noël de Lorrainville a finalement eu lieu malgré la situation épidémiologique du Témiscamingue. L’événement, initialement prévu le 18 novembre dernier, a été annulé à moins de 24 heures d’avis en raison de la recrudescence des cas de COVID sur le territoire.

Le comité événementiel de Lorrainville tenait toutefois à réaliser cet événement au profit des artisans, mais aussi pour que la population puisse se procurer des produits locaux.

Plusieurs mesures sanitaires ont été mises en place pour assurer la sécurité de tous.

L’annulation du Marché de Noël, il y a deux semaines, a engendré des pertes financières importantes pour le comité organisateur.

Plusieurs activités ont dû être annulées, notamment les spectacles prévus aux 4 coins de la municipalité.

Le comité événementiel tenait toutefois à offrir une version simplifiée à la population.

 « Dans notre tête on se disait il faut le faire, il faut le tenir. On est un OBNL, on a des sommes engagées, les publicités sont payées, on a de gros montants. Si on annule, on tombe dans le rouge. Si on peut le faire, exposants seulement, c’est ça la base du marché de Noël. C’est ça qui est important, de mettre les produits en avant-plan », croit Simon Gélinas, maire et membre du comité événementiel.

Des règles strictes ont toutefois été mises en place comme le passeport vaccinal obligatoire dans les principaux lieux d’expositions. Le port du masque était obligatoire en tout temps et des lutins se sont assurés de faire respecter la distanciation physique.

Quelques exposants ont annulé leur participation, mais d’autres se sont ajoutés. L’événement est donc passé de 60 à 45 exposants et toute la formule a été repensée. Une logistique qui a épuisé le comité de bénévoles.

« En tant qu’organisateurs, bénévoles, on commence à être essoufflés un petit peu. Les gens nous demandent c’est quoi la date de la prochaine festivité, mais on n’en parle pas tout de suite, on se garde une réserve », avoue Simon Gélinas.

Un 2e marché de Noël

Une femme tient un pain dans ses mais

Lyne Bergeron a refait 200 pains pour le marché de Noël de Lorrainville, prise 2.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Lyne Bergeron avait préparé 200 pains frais il y a deux semaines en prévision du Marché de Noël. Grâce à un appel sur les réseaux sociaux, elle a réussi à tous les vendre. Elle en a cuisiné tout autant samedi.

« Les gens ont été extraordinaires. J’en avais des frissons et j’en ai encore des frissons quand j’en parle. On a eu 125 clients le vendredi et le samedi. J’ai tout vendu. On sait que les gens vont être au rendez-vous aujourd’hui. J’ai encore au-dessus de 200 pains [en réserve] », souligne Lyne Bergeron.

Malgré la situation épidémiologique, les artisans avaient hâte de participer à cet événement, certains pour la première fois.

Des élèves de l’école Marcel Raymond derrière le projet Art créatif.

Des élèves de l’école Marcel Raymond derrière le projet Art créatif.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

C’est le cas de quelques élèves de l’école secondaire Marcel-Raymond qui ont créé un groupe d’art créatif.

Ils ont confectionné des cartes, des boîtes et des étiquettes pour identifier les cadeaux de Noël.

« On est un petit groupe de filles, un peu de garçons, qui fait ce qu’on appelle de l’art créatif. C’est un projet qu’on fait sur l’heure du midi, sur l’heure du soir. Des fois, on vient plus tôt le matin. Notre côté artistique ressort là-dedans et c’est vraiment le fun. Nos parents et nos frères et sœurs viennent aussi quelquefois en faire avec nous. C’est vraiment une belle activité », explique Maïka Drolet, élève à l’école Marcel-Raymond.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !