•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le quotidien des personnes handicapées vu par un député

Le député Sol Zanetti se déplace en fauteuil roulant à l’extérieur de l’Assemblée nationale.

Sol Zanetti a réalisé à quel point se déplacer en fauteuil roulant peut relever du parcours du combattant.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Roues de fauteuil qui tournent dans le vide sur un trottoir glacé, seuils de porte surélevés, couloirs et ascenseurs mal adaptés, le député Sol Zanetti a pu constater vendredi qu’aller du point A au point B ne rime pas toujours avec promenade de santé lorsqu’on est une personne handicapée.

À l’invitation du Comité d'action des personnes vivant des situations de handicap (CAPVISH), l’élu de Québec solidaire s’est rendu à l’Assemblée nationale en fauteuil roulant.

En cette Journée internationale des personnes handicapées, l’organisme souhaitait le sensibiliser à la réalité des personnes à mobilité réduite, plus particulièrement aux obstacles qu’elles rencontrent dans leurs déplacements de tous les jours.

En compagnie du président du Comité d'action des personnes vivant des situations de handicap , Raynald Pelletier, M. Zanetti a effectué le trajet entre son bureau de circonscription, situé dans le quartier Limoilou, à Québec, et l’Assemblée nationale.

Parcours semé d'embuches

Après avoir franchi divers obstacles, incluant une porte qui n’était pas équipée d’un bouton-poussoir et un ascenseur trop étroit pour lui permettre de se retourner facilement afin d’accéder aux touches du clavier, le député de Jean-Lesage est finalement arrivé à bon port.

C'est une expérience qui fait voir les choses d'une façon différente. On ne remarque pas qu'une chose est un obstacle tant qu'on ne l'a pas vécu. Alors, je pense que c'est important de le faire puis de profiter de la Journée internationale des personnes handicapées pour parler de ça, a fait valoir Sol Zanetti.

Le Comité d'action des personnes vivant des situations de handicap lui a remis une copie de son mémoire portant sur la Politique nationale d’architecture et d’aménagement du territoire, à laquelle les groupes représentant les personnes handicapées n’auraient pas été invités à collaborer.

L’organisme a demandé au député de remettre le document à la ministre responsable du dossier, Andrée Laforest.

Avec les informations de Guylaine Bussière

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !