•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le CEF incite ses employés à se faire entièrement vacciner d’ici janvier 2022

Le logo du conseil des écoles fransaskoises.

Le logo du conseil des écoles fransaskoises.

Photo : CEF

Radio-Canada

Le Conseil des écoles fransaskoises affirme avoir assez de tests de dépistage rapides gratuits pour permettre à ses employés non vaccinés de se faire tester sans devoir en supporter le coût jusqu’à la fin de l’année. Après ce délai, ils seront contraints de présenter des tests payants dès le début du mois de janvier 2022.

L’objectif est de les amener indirectement à se faire entièrement vacciner avant le début de la nouvelle année.

Selon le directeur général du Conseil des écoles fransaskoises, Ronald Ajavon, la quantité de tests restants sera suffisante pour en offrir aux employés jusqu’à la fin de l’année 2021.

Les tests de dépistage que l’on a à l’heure actuelle couvrent les besoins de nos employés jusqu’à la fin du mois de décembre , mentionne-t-il. 

Selon la dernière mise à jour du taux de vaccination effectuée par le Conseil des écoles fransaskoises, 7 % des membres du personnel sont partiellement vaccinés ou n’ont reçu aucune dose.

Actuellement, l’organisme demande la preuve de vaccination ou un résultat de test de dépistage négatif à ses employés.

La présentation des résultats de tests de dépistage pour les non-vaccinés se fait deux fois par semaine, mardi et jeudi. 

Les autres jours de la semaine, ils doivent remplir un formulaire de contrôle des symptômes avant d’accéder aux installations du Conseil des écoles fransaskoises.

Bien que les tests de dépistage négatifs soient exigés deux fois par semaine, Ronald Ajavon explique que le Conseil des écoles fransaskoises songe actuellement à apporter de possibles changements.  

Dès le début de l’année prochaine, si les membres du personnel non vaccinés refusent de se soumettre à des tests de dépistage réguliers, ils ne pourront accéder aux établissements et seront suspendus sans solde, selon le Conseil des écoles fransaskoises.

En exigeant une preuve de vaccination et les tests de dépistage de la COVID-19, le Conseil des écoles fransaskoises a à cœur de protéger les élèves et les employés.

L’objectif est également de réduire les risques de contamination, de problèmes de santé, de maladies graves et de décès liés à la COVID-19 dans le milieu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !