•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les appels à Info-Crime Montréal ont doublé en une année

Un casque d'écoute téléphonique.

C’est la première fois que les transmissions électroniques sont supérieures à celles obtenues par la ligne 514 393-1133, note Info-Crime.

Photo : iStock

Radio-Canada

Info-Crime Montréal, qui encourage les citoyens à dénoncer les crimes tout en préservant leur anonymat, a reçu 10 624 appels de juin 2020 à mai 2021. Il s’agit du double du nombre enregistré l’année précédente.

L’organisme précise que parmi les contacts établis, 5136 ont été effectués par téléphone et 5488 sont parvenus à Info-Crime via le formulaire de signalement disponible sur le site Internet de l’organisation.

C’est la première fois que les transmissions électroniques sont supérieures à celles obtenues par la ligne 514 393-1133, note l'organisme.

En présentant le bilan de la dernière année d’activité, Info-Crime, qui collige les informations transmises par les citoyens, précise que les appels portent essentiellement sur des crimes liés au trafic de stupéfiants, à des vols, des fraudes ou à des incendies criminels.

Des appels moins nombreux, mais inquiétants, concernent des crimes liés aux armes à feu.

Une autre fusillade a eu lieu jeudi soir dans l'arrondissement Anjou, à Montréal; une victime a succombé à ses blessures.

« Statistiquement, il y a eu une hausse des évènements par armes à feu à Montréal […] On comprend très bien les citoyens qui sont inquiets. »

— Une citation de  David Shane, inspecteur au Service de police de la Ville de Montréal

Plus d’argent pour délier les langues

Les personnes qui appellent Info-Crime et dont les informations mènent à des arrestations pouvaient recevoir une récompense évaluée actuellement à 2000 $. Celle-ci passera à 3000 $.

Jean Touchette, président-directeur général d’Info-Crime Montréal, insiste sur la nécessité de communiquer avec les autorités lorsqu’on est témoin d’un crime. Selon lui, toutes les informations peuvent être utiles. Il cite ainsi l’exemple des caractères partiels d’une plaque d’immatriculation qu’un témoin peut considérer sans valeur.

Ce n’est pas vrai, dit M. Touchette. Les enquêtes c’est comme un puzzle, tant que le dernier morceau n’est pas appliqué, ce n’est pas complété.

« Vous avez les trois derniers chiffres de la plaque [d’immatriculation]. Dans 15 minutes, quelqu’un va appeler avec trois autres chiffres. Quand on va colliger ces informations, ça va donner des résultats. »

— Une citation de  Jean Touchette

Info-Crime Montréal existe depuis 1986.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !