•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’hôpital de Hearst a besoin de rénovations

L'Hôpital Notre-Dame de Hearst.

L'hôpital veut augmenter sa superficie de plus de 500 mètres carré (archives).

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Radio-Canada

L'hôpital Notre-Dame à Hearst, dans le Nord de l'Ontario, pourrait effectuer bientôt d'importantes rénovations.

La direction souhaite l'agrandir, mais elle doit d’abord trouver les fonds nécessaires pour réaliser le projet.

L’échéancier visé est fixé en 2025 pour compléter ces rénovations de l’aile ouest de l’hôpital.

La modernisation et l’agrandissement de la superficie de plus de 500 m2 comporteraient le centre de physiothérapie et les cliniques de médecins spécialisés, explique la responsable de la Fondation de l'hôpital, Sabrina Pelletier.

Outre ces nouveaux locaux, les laboratoires et la pharmacie actuels de l’hôpital Notre-Dame seraient rénovés explique-t-elle.

Des rénovations nécessaires

Construit en 1972, l’hôpital désire entreprendre de tels travaux depuis un bout de temps, explique la responsable de la fondation.

De plus, madame Pelletier souligne que l’établissement doit aussi se conformer à de nouvelles normes émises par le ministère de la Santé.

« Avec la COVID-19, nous avons vu qu'il y avait aussi des modifications à faire pour assurer le contrôle et la sécurité face aux infections. »

— Une citation de  Sabrina Pelletier, responsable de la Fondation de l'hôpital  

Un projet de 3,3 millions de dollars

Madame Pelletier confie qu’une partie des 3,3 millions de dollars nécessaires au projet ont déjà été accumulés.

Grâce aux dons de la communauté, la Fondation a déjà 1,8 million de dollars en poche.

Plusieurs activités sont organisées pour lever des fonds, dont un radiothon qui aura lieu le 10 décembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !