•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gestion privée du parc de Saint-Ambroise se veut un « modèle » pour l’avenir

Affiche du devant la plage du parc provincial Saint-Ambroise.

Le contrat de location du parc provincial de la plage Saint-Ambroise est entré en vigueur en 2021.

Photo : (Google Maps)

Radio-Canada

Le contrat accordé à une entreprise privée pour la gestion du parc provincial de la plage Saint-Ambroise est décrit comme « un modèle pour les futurs partenariats potentiels en ce concerne les parcs », selon un document obtenu par le Nouveau Parti démocratique (NPD) du Manitoba.

Le document mentionne qu'il s'agit d'un exemple de partenariat public-privé (PPP), dans lequel le gouvernement fait appel à des prestataires privés pour financer et gérer des infrastructures ou pour offrir des services publics.

La décision du Manitoba de confier la gestion du parc au secteur privé est peut-être en train de créer un précédent, selon l’opposition officielle. 

La porte-parole du Nouveau Parti démocratique du Manitoba en matière d'environnement et de changements climatiques, Lisa Naylor, prétend que la gestion par le privé du parc de la plage Saint-Ambroise est un pas vers la privatisation des parcs provinciaux.

Le gouvernement a réfuté ces allégations lors de la période de questions jeudi. 

Le Manitoba demeure propriétaire du parc. Le contrat de gestion du parc est entré en vigueur cette année.

Au printemps dernier, il y a eu un tollé lorsque des personnes ont tenté de se rendre à la plage du parc et ont appris que leur laissez-passer de la province, payé 44,50 $ pour l’année, n'était pas valide. Le gouvernement a déclaré que toute confusion avait été dissipée et que ces laissez-passer fonctionnaient.

Le partenariat de la province avec un prestataire privé permet de revitaliser le parc provincial de la plage Saint-Ambroise [...] et de garantir au public un accès à cet endroit, a indiqué ce dernier dans une déclaration au mois de juin.

La province a aussi souligné que d’autres parcs provinciaux avaient conclu des ententes en vertu desquelles une entreprise privée perçoit des droits de camping.

Avec les informations d'Ian Froese

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !