•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saint-Denis-de-Brompton pourra emprunter 31 M$ pour ses égouts et aqueducs

Le panneau d'entrée dans la ville de Saint-Denis-de-Brompton.

Saint-Denis-de-Brompton pourra aller de l'avant avec un emprunt de 31 millions $ (archives).

Photo : Radio-Canada / Sébastien Prieur

Radio-Canada

Le projet de construction d'un réseau d'égout et d'aqueduc à Saint-Denis-de-Brompton franchit une étape importante.

Cette municipalité a reçu l'aval du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation du Québec pour son projet de règlement d'emprunts d'un peu plus de 31 millions de dollars.

L’objectif principal du projet est de raccorder près de 400 propriétés adjacentes au Petit lac Brompton et au lac Desmarais au réseau municipal.

Le maire, Daniel Veilleux, rappelle que ce projet est important pour améliorer la qualité des plans d'eau de la municipalité. Il a été constaté que la prolifération des cyanobactéries pouvait être un danger pour les résidences qui puisent leur eau directement au lac. L'apport de phosphore provenant des fosses septiques devenait un problème. Plus de 80 % avaient plus de 20 ans et arrivaient à la fin de leur vie utile.

Saint-Denis-de-Brompton peut maintenant aller de l'avant et octroyer des mandats pour l'arpentage. Les travaux pourraient débuter en 2023.

Au total, 75 % des coûts du projet seront payés par les 400 citoyens du secteur du Petit lac Brompton et du lac Desmarais.

Augmentation de l'impôt foncier

L'impôt foncier moyen des résidents aux abords des deux lacs est actuellement de 2800 $ par année. Avec ces travaux, ce même impôt se verrait alourdir de 3000 $ annuellement, et ce, sur 30 ans.

Les 25 % restant seront assumés par l’ensemble des 4500 habitants de la municipalité étant donné que le projet comprend des travaux de réfection des rues.

La Municipalité tentera maintenant d'obtenir des subventions de Québec.

Les citoyens touchés s'étaient prononcés lors d'un référendum. Une majorité d'entre eux avaient donné leur aval au projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !