•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fermeture de l’usine de papier à Powell River : 200 emplois disparaissent

Une usine est située au bord de l'eau. De la fumée sort de la cheminée de l'usine.

Après une réduction de la production au début des inondations, la compagnie Paper Excellence annonce qu’elle ferme définitivement ses portes.

Photo : Eldon Haggarty

Radio-Canada

Après plus de 100 ans à fabriquer du papier, l'usine Catalyst Paper, située à Powell River, sur la côte Sunshine de la Colombie-Britannique, cessera ses activités pour des raisons financières. Plus de 200 personnes perdront leur emploi.

Dans un communiqué de presse, l'entreprise Paper Excellence indique que la faible demande de papier en Asie et des prix à la baisse rendaient ses activités déficitaires.

L'entreprise, dont le siège social est situé à Richmond, dans le Grand Vancouver, tentera de muter les employés qui le désirent dans d'autres usines où il y a des postes vacants.

Il y a relativement peu d'emplois à Powell River, s'inquiète le président de la section locale du syndicat Unifor, Bill Spence. C'est difficile. Les travailleurs devront probablement quitter Powell River pour trouver du travail ou encore faire la navette.

Une page d’histoire se tourne

Normand Côté et ses fils ont travaillé à l’usine de Powell River.

Mes deux garçons ont travaillé là. Ils sont retraités à l’heure actuelle. Ils y ont travaillé pendant 20 ans.

« C’est une grosse perte. [...] Je sais que ça ne fera pas de bien à Powell River. »

— Une citation de  Normand Côté, retraité de l’usine Paper Excellence

Selon Nicholas Simons, député provincial de Powell River-Sunshine Coast, les jours de l'usine Catalyst Paper étaient comptés. C’est dommage pour les gens qui ont perdu leur emploi , dit-il.

La cessation des activités de l'usine est un coup dur pour la région, ajoute Normand Côté.

« C’est la seule industrie qu’on a, alors tous les jeunes vont disparaître et, encore une fois, on va devenir une ville de retraités. »

— Une citation de  Normand Côté, retraité de l’usine Paper Excellence

Selon le syndicat des employés, le 31 janvier prochain sera le dernier jour de travail à l’usine de Powell River.

S’il croit qu’il y a peu d'espoir que la production de papier reprenne un jour à Powell River, le député Nicholas Simons espère qu’une autre entreprise s’installera au même endroit.

Le maire de Powell River, Dave Formosa, a bon espoir de trouver une entreprise qui voudra acquérir les locaux de Catalyst Paper, surtout que ceux-ci sont situés dans un port en eaux profondes.

Dans un communiqué, la Ville de Powell River indique que des discussions sont en cours avec Renewable Hydrogen Canada.

D’après les informations de Jacques Dufresne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !