•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fillette de 3 ans de Brandon reçoit par erreur le vaccin contre la COVID-19

Jenna Bardarson et sa fille Dali.

Plus d’une semaine après cet incident, la mère de la petite Dali n’a toujours pas pu obtenir de réponse sur les effets que le vaccin pourraient avoir sur la santé de sa fille.

Photo : Gracieuseté de Jenna Bardarson

Radio-Canada

Une fillette de 3 ans de Brandon, au Manitoba, et sa mère ont reçu par erreur le vaccin contre la COVID-19 alors qu’elles avaient pris rendez-vous pour le vaccin contre la grippe, le 24 novembre.

Au lieu de nous administrer le vaccin contre la grippe, on nous a donné à chacune la dose adulte du vaccin [Comirnaty de Pfizer-BioNTech], raconte la mère de la petite Dali, Jenna Bardarson.

Pourtant la mère et son enfant ne sont pas admissibles au vaccin.

Dali et tout enfant de moins de 5 ans ne sont admissibles à aucun des vaccins contre la COVID-19 disponibles actuellement. 

Santé Canada a approuvé, le 19 novembre, la version pédiatrique du vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech, qui est de 10 microgrammes au lieu des 30 microgrammes de la dose adulte.

Mme Bardarson, quant à elle, est déjà doublement vaccinée et ne pourra recevoir sa troisième dose qu’au mois de janvier.  

Elle a ressenti un choc lorsqu’un professionnel de la santé lui a dit qu’une erreur s’était produite.

Je m’inquiétais pour ma fille, car nous commencions à avoir des effets secondaires et d'autres choses. Je ressentais de la colère et je voulais parler à quelqu’un, relate Mme Bardarson.

Elle mentionne que, quelques jours après avoir été vaccinée, sa fille et elle ont eu de la fièvre et des maux de tête. Sa fille a même eu des vomissements.

Plus d’une semaine après cet incident, Jenna Bardarson n’a toujours pas pu obtenir de réponse sur l’effet que les vaccins pourraient avoir sur sa santé ou celle de sa fille.

Mme Bardarson ne veut pas que sa mésaventure dissuade d’autres personnes de se faire vacciner, mais elle les encourage à poser des questions et à s’assurer que c'est le bon vaccin qui est administré.

Elle comprend que les travailleurs de la santé puissent être fatigués et surchargés de travail en raison de la pandémie notamment, mais elle affirme que des erreurs comme celle-ci sont dangereuses.

Dans un courriel envoyé à CBC, le ministère de la Santé et des Aînés du Manitoba a reconnu qu’une femme et un enfant de 3 ans avaient reçu par erreur une dose pour adultes du vaccin Comirnaty de Pfizer-BioNTech et dit avoir enquêté sur l’incident.

De telles erreurs médicales sont rares, mais elles se produisent, affirme le courriel.

Le ministère de la Santé affirme que le parent a été informé de l’erreur et a reçu des informations sur les risques, qui, dans ce cas, étaient faibles.

Le Ministère a également indiqué que le personnel de l’Office régional de la santé de Prairie Mountain avait contacté Mme Bardarson pour discuter avec elle et lui fournir une mise à jour de l’enquête.

Un suivi a eu lieu avec la personne chargée de la vaccination et, étant donné qu’elle a immédiatement reconnu l’erreur et l’a signalée à un superviseur, aucune autre mesure corrective n’a été prise, explique Santé Manitoba.

Jenna Bardarson espère que de nouvelles mesures seront mises en place pour s’assurer qu’une situation du genre ne se reproduise pas.

Une révision des processus existants a été faite afin d’apporter des ajustements qui permettraient d’éviter qu’une erreur similaire ne se reproduise à l’avenir, dit Santé Manitoba dans son courriel.

Découvrez-vous comment fonctionnent les vaccins contre le SRAS-CoV-2.

Avec les informations de Sheila North

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !