•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore 80 familles à adopter en vue de Noël à Sherbrooke

Adrianna Herrera est assise à une table, entourée de décorations de Noël.

Adrianna Herrera est originaire de Colombie. Elle a lancé le projet «Adopter une famille pour Noël» en 2004 (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La campagne « Adoptez une famille pour Noël » est de retour cette année avec l’objectif de venir en aide à 200 familles sherbrookoises dans le besoin.

Cette campagne favorise la rencontre entre les personnes aidées et les donateurs.

Des familles québécoises de souche, des demandeurs d'asile et des résidents permanents composent les familles à aider.

Nous sommes rendus à 116 familles adoptées. Il en reste juste 84. Je suis confiante que les gens vont se mobiliser et qu’elles vont toutes être adoptées, signale l'instigatrice de cette initiative, Adriana Herrera.

Elle signale que c’est la 17e année que cette initiative se déroule à Sherbrooke. Adopter est un acte de famille pour Noël. Au-delà du don de nourriture, je veux favoriser la transmission de valeurs. L'objectif est de trouver des donateurs pour leur faire vivre une expérience unique afin qu’ils se rendent pour remettre un panier aux familles et les rencontrer. Ça va au-delà du don anonyme, explique Mme Herrera.

Elle signale qu’elle a rencontré la plupart des familles qui sont de souche québécoise ou font partie des communautés culturelles.

Une fois le jumelage réalisé, je vais suggérer des endroits où aller chercher les aliments en lien avec le pays d’origine s’il y a lieu. Au début, c’était moitié moitié entre les familles québécoises et immigrantes, mais maintenant il y a plus de familles immigrantes, indique Mme Herrera.

Il est possible de joindre Mme Herrera idéalement par courriel au solnaciente.08@hotmail.com ou par cellulaire au 819 674-1523.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !