•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le secteur de l’hébergement de la Côte-Nord relativement épargné par la pandémie

Des résidents et des touristes marchent sur la plage de Val-Marguerite, à Sept-Îles.

De nombreux Québécois ont découvert la Côte-Nord depuis le début de la pandémie. (archives)

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Mageau

Des données officielles confirment ce qui avait été observé sur le terrain. L'industrie de l'hébergement touristique de la Côte-Nord s'est mieux tirée d'affaire que la moyenne du Québec durant la pandémie.

Alors que le taux d'occupation des établissements d'hébergement a chuté de plus de 28 points de pourcentage au Québec entre 2019 et 2020, il n'est tombé que de 11 points dans la région touristique de Manicouagan et de 7 dans celle de Duplessis.

Ces données sont tirées de l'Enquête sur la fréquentation des établissements d’hébergement effectuée par l'Institut de la statistique du Québec.

Dans la région touristique de Duplessis, qui couvre l'est et le nord de la Côte-Nord, le taux d'occupation en 2020 était même supérieur à celui de 2016 et similaire à celui de 2017.

Par rapport à 2019, les prix moyens pour l'hébergement sont également restés similaires en 2020 sur la Côte-Nord, alors qu'ils ont chuté en moyenne de 15,6 % dans l'ensemble du Québec.

La première année de la pandémie a tout de même entraîné une baisse marquée des revenus bruts de location pour les hôteliers de la région.

Évalués à 21,2 millions de dollars en 2019 dans la région touristique de Manicouagan, ils sont passés à 15,1 millions de dollars en 2020, une baisse de 29 %.

Dans Duplessis, la diminution est moins marquée, à 18 %. Les revenus sont passés de 17,1 millions de dollars à 14 millions de dollars.

À ce chapitre, la Côte-Nord s’en sort mieux que la moyenne de l’industrie à l’échelle de la province, qui a vu ses revenus diminuer de 57 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !