•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Véloroute des Baleines sera aux normes de la Route verte entre Tadoussac et Baie-Comeau

Les camions et les voitures passent très près des cyclistes qui circulent sur la route.

La Côte Manic-1 offre très peu d'espaces aux cyclistes sur la route.

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

La Ville de Baie-Comeau va octroyer 40 000 $ pour compléter le financement du projet de contournement de piste cyclable de la Côte Manic-1 estimé à 1,2 million $.

L'espace que peuvent emprunter les cyclistes est très restreint sur cette côte, alors que plusieurs véhicules et camions lourds circulent à deux doigts du tracé, à une vitesse de 90 km/h.

« Tous les cyclistes de la région vous le diront, c'est un endroit où on a horreur de circuler [sur] la Côte de Manic-1. Peu ou pas d'accotements, une petite bordure de béton qui nous empêche de nous tasser en situation problématique. »

— Une citation de  Denis Villeneuve, directeur général, Corporation Véloroute des Baleines

Ce scénario sera bientôt chose du passé puisque dans le meilleur des mondes, la Corporation de la Véloroute des Baleines souhaite que le tronçon soit prêt avant l'été prochain.

Le contournement prévu va allonger le trajet d'environ 2 kilomètres. Une fois que le cycliste quitte le pont Émile-Laurence en direction ouest, il prendra la rue McCormick, passera sur une piste cyclable dans la forêt et arrivera sur le Chemin de la Scierie.

Denis Villeneuve sur son vélo.

Denis Villeneuve est le directeur général de la Corporation de la véloroute des Baleines (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

Ça va être drôlement mieux, je pense que le petit détour additionnel va vraiment valoir la peine, soutient Denis Villeneuve, le directeur général de la Corporation de la Véloroute des Baleines.

Grâce à ce contournement, la Corporation est persuadée que davantage de cyclistes emprunteront la piste cyclable à cette hauteur, puisqu’elle indique qu'actuellement, plusieurs d'entre eux sont plutôt frileux de prendre la côte, pour des questions de sécurité

Une fois ce tronçon réaménagé, les quelque 200 km entre Tadoussac et Baie-Comeau vont respecter les normes de la Route verte québécoise.

Lorsqu'on invite les cyclotouristes à venir visiter notre belle région, on va avoir un produit d'appel qui est de belle qualité, se réjouit Denis Villeneuve.

Le maire de Baie-Comeau sourit à la caméra.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

« C'est vraiment important de faire la promotion du cyclisme, il y a beaucoup de touristes maintenant qui voyagent avec ce moyen de transport actif, indique le maire .  »

— Une citation de  Yves Montigny, maire de Baie-Comeau

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, juge lui aussi que la portion de la piste cyclable de la Côte Manic-1 est dangereuse dans son état actuel.

Le financement de la Ville de Baie-Comeau s'ajoute à celui de la Corporation de la Véloroute des Baleines, du ministère des Transports, d'Alcoa, d'Hydro-Québec, de Desjardins, de la Société d'aide au développement des collectivités, et de la Municipalité régionale de comté de Manicouagan.

Ce contournement se joindra à la nouvelle piste cyclable aux Bergeronnes, qui a été inaugurée en octobre dernier. Ce tronçon était également considéré comme dangereux par la Corporation de la Véloroute des Baleines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !