•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Augmentation marquée des cas de COVID-19 dans la région

La santé publique de la Capitale-Nationale se dit prête si le variant Omicron est détecté à Québec.

Une affiche indiquant l’emplacement d’une clinique de dépistage de la COVID-19.

La santé publique a dénombré 45 nouveaux cas sur le territoire de la Capitale-Nationale et 114 nouvelles infections de COVID-19 dans Chaudière-Appalaches jeudi. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Le nombre d’infections à la COVID-19 est à la hausse au Québec et dans les régions de la Capitale-Nationale ainsi que de Chaudière-Appalaches. Si des politiciens et certains experts prônent la prudence, plusieurs soulignent l’importance de ne pas paniquer avec l’arrivée du variant Omicron.

La santé publique a dénombré 45 nouveaux cas sur le territoire de la Capitale-Nationale et 114 nouvelles infections de COVID-19 dans Chaudière-Appalaches jeudi.

Malheureusement, après une brève amélioration, on constate une détérioration de la situation dans la dernière semaine qui démontre que la situation demeure fragile, indique une porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches. En moyenne, les cas ont augmenté de 30 % la semaine dernière dans cette région.

Dans certaines Municipalité régionale de comté, comme Bellechasse, le nombre de cas est même quatre fois plus élevé que lors de la semaine précédente.

La collaboration des citoyens est toujours de mise pour appliquer les règles sanitaires malgré l'essoufflement bien légitime, ajoute la porte-parole du Centre intégré de santé et de services sociaux.

L'entrée d'un service d'urgence.

L'entrée de l'urgence d'un hôpital à Québec (Archives)

Photo : ICI Radio-Canada

Cycle normal de la pandémie

C’est le cycle du virus. C’est normal qu’il y ait des augmentations à ce temps-ci de l’année, on est toujours en retard par rapport à l’Europe, relativise le Dr Alain Lamarre, professeur et chercheur à l’Institut national de la recherche scientifique (INRS).

Il rappelle que beaucoup de cas sont en lien avec les enfants d’âge primaire, une frange de la population qui a reçu moins de vaccins pour le moment.

À titre d’exemple, la semaine dernière, dans Chaudière-Appalaches, la moitié des infections touchaient des jeunes de 0 à 19 ans.

Bien que l’augmentation des cas soit prévisible dans le contexte, le Dr Lamarre estime que la précaution reste de mise. C’est sûr qu’il faut rester vigilant avec l’approche des fêtes, soutient l’expert en virologie.

Ce dernier ajoute que la présente augmentation n’est pas due au variant Omicron pour l’instant.

Ça risque de l’être éventuellement, parce qu’on voit qu’il semble très contagieux, nuance-t-il.

Si jamais le variant Omicron arrive à Québec

Bien qu’aucun cas du variant Omicron n’ait été détecté dans la région de la Capitale-Nationale pour l’instant, la santé publique est prête à y faire face.

Comme à Montréal, si cela devait se produire, nous appliquerons une approche d’isolement plus systématique sans égard au statut vaccinal, explique un porte-parole du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux.

La santé publique de la région mettrait aussi en place des possibilités accrues de séquençage en laboratoire afin de mieux suivre l’évolution du variant dans la communauté.

Nos équipes d’enquêtes épidémiologiques sont bien rodées et nous pouvons compter sur l’expertise acquise depuis près de deux ans de lutte contre la pandémie, ajoute le porte-parole.

Une personne tient une pipette.

Des laborantins effectuent le séquençage du génome du virus du SRAS-CoV-2 (COVID-19). (Archives)

Photo : ben nelms/cbc / Ben Nelms

Faites-vous vacciner, dit l'Association des médecins d’urgence du Québec

Dans les urgences québécoises, ce sont majoritairement des patients non vaccinés qui doivent être traités pour la COVID-19, selon l’Association des médecins d’urgence du Québec (AMUQ).

Mon premier message dans le contexte, c’est : "Faites-vous vacciner." Nous, à l’urgence, ceux qu’on voit qui ont des symptômes significatifs de la COVID, ils ne sont pas vaccinés, lance la présidente de l’Association des médecins d’urgence du Québec, la Dre Judy Morris.

Le profil des non-vaccinés ne correspond d’ailleurs pas toujours à l’image collective des antivax, selon la médecin. Ce ne sont pas juste des gens opposés au vaccin. On a souvent des gens qui n’ont pas encore eu le temps de se faire vacciner, d’autres qui ont peur du vaccin ou manquent d’information, illustre-t-elle.

Elle propose que le vaccin contre la COVID-19 devienne encore plus accessible, comme celui contre le tétanos, qui peut être offert à l’urgence s'il est nécessaire aux soins d'un patient.

De plus, la Dre Morris demande aux Québécois de ne pas baisser la garde et de continuer à suivre les consignes de base comme se laver les mains et porter le masque.

Un bras d'enfant où on a collé un bandage de la Reine des neiges.

La vaccination a commencé le 24 novembre dernier pour les jeunes de 5 à 11 ans. Depuis mercredi, les employés du CIUSSS de la Capitale-Nationale se rendent dans les 178 écoles primaires de la région. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Pas de resserrement des mesures

Au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), on explique qu'on observe la situation quotidiennement, mais que rien ne justifie de sonner l’alarme pour le moment.

Actuellement, il n’est pas dans les plans d’augmenter les mesures ou de revenir aux paliers de couleurs, soutient un représentant du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Il ajoute que les directions régionales de la santé publique pourraient tout de même ordonner des mesures supplémentaires pour leurs régions respectives.

La santé publique provinciale devrait aussi se prononcer bientôt concernant les mesures entourant les fêtes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !