•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Coupe Vanier : le jeu qui a galvanisé la confiance des Huskies

Greg Marshall des Mustangs de Western et Scott Flory des Huskies de la Saskatchewan aux côtés de la Coupe Vanier

Les entraineurs Greg Marshall des Mustangs de Western et Scott Flory des Huskies de la Saskatchewan tenteront de mener leur équipe à la victoire samedi en finale de la Coupe Vanier.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Martin

Les Huskies de la Saskatchewan n'ont pas volé leur participation à la finale de la Coupe Vanier. Ils l'ont gagnée au terme d’une longue bataille face aux Carabins en demi-finale. Une bataille qui en prépare une autre, celle pour la Coupe Vanier samedi à Québec face aux Mustangs de l'Université Western.

Nous avons souvent répété cette saison que nos meilleurs joueurs devaient faire les gros jeux au moment opportun, a souligné l'entraîneur des Huskies, Scott Flory, lors du point de presse d'avant-match jeudi matin.

Ce gros jeu, il est venu d'Adam Machart, porteur de ballon de 4e année qui ne pouvait choisir meilleur moment pour réussir une habile course de 13 verges alors qu’il ne restait que cinq secondes à jouer. Son touché a permis aux Huskies de remporter une victoire de 14-10 et d'accéder à leur première finale nationale depuis 2006.

C'est sans doute le plus gros jeu de ma carrière, a commenté Machart. Ç'a été un effort d'équipe, des joueurs devant moi m'ont ouvert le chemin durant tout le match. Nous nous sommes battus.

Même l'entraîneur des Mustangs de l'Université Western, Greg Marshall a salué l'audace des entraîneurs dans le choix de cette stratégie au moment le plus important de la rencontre.

Qui d'autre déciderait de courir avec le ballon de la ligne de 13 verges quand tu as besoin d'un touché pour gagner? J'adore ça et je le ferais aussi, a lancé le vétéran entraîneur en riant.

Ce genre de match, surtout dans un environnement aussi hostile que le Centre d’éducation physique et des sports de l’Université de Montréal (CEPSUM), commente Flory, est venu solidifier la confiance et le lien entre ses joueurs en préparation pour un duel aussi intense que la finale de la Coupe Vanier.

Chaque fois que tu passes au travers d'un moment aussi difficile que celui-là et que tu en sors victorieux, le sentiment de respect entre les joueurs est décuplé, explique Flory, gagnant comme joueur de la Coupe Vanier avec les Huskies en 1996 et 1998 et la Coupe. La 56e Coupe Vanier opposera les Huskies de la Saskatchewan et les Mustangs de Western Grey avec les Alouettes de Montréal en 2002, 2009 et 2010.

« Mais cela ne nous garantit rien samedi. Il faut se servir de cela et s'assurer d'être à notre meilleur samedi parce que les Mustangs forment une excellente équipe de football. »

— Une citation de  Scott Flory, entraîneur-chef, Huskies de la Saskatchewan

Deux équipes bâties pour le football d'hiver

L'entraîneur des Mustangs, champions de l'Ontario, Greg Marshall s'attend à un beau défi face à une équipe pour le moins similaire à la sienne.

Il n'y a pas de favori dans ce match. Saskatchewan est une équipe formidable. Comme nous, ils aiment courir avec le ballon. Ils ont un excellent porteur en Machart et une ligne offensive solide. Il faudra voir si les défensives tiendront le coup.

Greg Marshall, l'entraîneur des Mustangs de l'Université Western, avec des joueurs de l'équipe.

Greg Marshall, l'entraîneur des Mustangs de l'Université Western, avec des joueurs de l'équipe.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Ce style de jeu, ajoute Marshall, est parfait pour les matchs disputés dans des conditions hivernales, comme on en prévoit samedi à Québec avec un mercure à -10°C.

« Ce sera froid, mais j'ai dit il y a des mois que je ne me plaindrais pas de la température en décembre à Québec si on était du match final et on y est alors...! »

— Une citation de  Greg Marshall, entraîneur-chef, Mustangs de l'Université Western

Nicolas Thériault ne se plaindra pas non plus de jouer dans le froid du Stade Telus-UL en décembre.

Le joueur de ligne défensive des Mustangs, qui a grandi à Québec, disputera son dernier match universitaire en carrière à la maison devant ses proches.

Ça va être ma dernière game à vie. C'est tellement spécial de la jouer devant mes parents, mes proches, mes amis. Et en plus, on a tellement travaillé fort pour être ici. On a la chance de prouver qu'on est la meilleure équipe au pays.

Les Mustangs tenteront de remporter la huitième Coupe Vanier de leur histoire tandis que les Huskies espèrent mettre la main sur le trophée pour une quatrième fois, une première depuis 1998.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !