•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse des cas dans Windsor-Essex où le taux de vaccination demeure bas

Un jeune répond à des questions sur les lieux d'une clinique éphémère.

Anthony Pardo est soulagé d'avoir reçu sa deuxième dose de vaccin. Il dit qu'il n'est pas prêt à passer une autre année scolaire à la maison.

Photo : CBC/Chris Ensing

Radio-Canada

Le Bureau de santé de Windsor-comté d'Essex presse les jeunes de se faire vacciner. Les moins de 19 ans représentent la majorité des nouveaux cas depuis deux semaines dans la région.

Lors de la présentation du rapport épidémiologique hebdomadaire jeudi, le bureau de santé publique a montré l'effet de la faible vaccination des jeunes sur la communauté locale.

Chaque jour, environ 15 nouveaux cas de COVID-19 concernent des enfants d'âge scolaire, et les cas sont plus nombreux dans ce groupe que dans l'ensemble de la population, a déclaré l'épidémiologiste du Bureau de santé publique de Windsor-Comté d'Essex, Ramsey D'Souza.

Selon le rapport, le taux de vaccination chez les jeunes âgés de 18 à 24 ans est de 69,8 %, de loin inférieur à la moyenne générale de 77 %.

Le médecin hygiéniste par intérim, le Dr Shanker Nesathurai, a déclaré qu'il y a plusieurs raisons pour lesquelles ce groupe d'âge peut être plus hésitant à se faire vacciner, notamment la perception qu'il a du virus comparativement aux personnes plus âgées.

Selon les dernières données, Windsor-Essex occupe le 25e rang sur 34  bureaux de santé en Ontario pour le taux de vaccination de sa population.

Le rapport indique aussi que les personnes non vaccinées de Windsor-Essex courent 6 fois plus de risques d'être hospitalisées pour la COVID-19 que celles qui ont été vaccinées, et 4,8 fois plus de risques de se retrouver aux soins intensifs.

Les personnes non vaccinées sont également 3,4 fois plus susceptibles de contracter la COVID-19 que celles qui sont entièrement vaccinées.

Le rapport note que dans l'ensemble, le nombre de cas a augmenté de manière significative à Windsor-Essex au cours de la semaine dernière, et l'on craint qu'il continue à augmenter à l'approche des fêtes de fin d'année.

La vaccination reste la clé de réussite

Face à cette augmentation de cas observé dans Windsor-Essex, les autorités sanitaires prônent l'accélération de la vaccination.

Les vaccins feront la différence, en réduisant les admissions aux soins intensifs et à l'hôpital, en diminuant le taux de transmission et les décès, a insisté M. D’Souza.

Selon le Dr Nesathurai, la santé publique travaille d'arrache-pied pour s'assurer que les enfants d'âge scolaire soient protégés et puissent rester en classe pendant la nouvelle année.

Mercredi, il a affirmé qu'environ 12 000  enfants de Windsor-Essex ont été renvoyés de l'école depuis le début de l'année scolaire à cause de la COVID-19.

Une semaine après l’ouverture de la vaccination aux enfants âgés de 5 à 11 ans, le taux de vaccination est de 12.8 % (une dose).

Chiffres du jour :

  • 83  nouveaux cas
  • 23 personnes hospitalisées
  • 2 personnes mortes, deux hommes âgés respectivement de 70 et 90 ans
  • 31 foyers d'éclosion dont 9 écoles
  • 585 cas actifs
  • 77 % des résidents de 5 ans et plus sont doublement vaccinés
  • 81,2 % des résidents de 5 ans et plus ont reçu au moins dose

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !