•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Près de 150 millions $ pour un espace consacré à Jean-Paul Riopelle

Le peinture affiche un air neutre en posant devant l'une de ses toiles.

Jean-Paul Riopelle est reconnu comme étant l’un des artistes québécois les plus influents du XXe siècle. (Archives)

Photo : ONF

Le pavillon consacré à Jean-Paul Riopelle qui sera construit au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) d’ici 2025 abritera la plus grande collection publique au monde d'œuvres réalisées par cette figure incontournable de l’art moderne québécois et canadien.

Le gouvernement Legault, le MNBAQ et la Fondation Jean Paul Riopelle ont dévoilé jeudi les détails entourant la création de l’Espace Riopelle.

Le projet, dont certains éléments avaient filtré dans la dernière mise à jour économique du ministre des Finances, Eric Girard, est évalué à 143 millions de dollars.

Il inclut la construction d’un nouvel édifice doté d’une signature architecturale unique et répondant aux plus hauts standards qui sera situé au cœur du complexe muséal du Musée national des beaux-arts du Québec, sur les plaines d’Abraham. Les coûts de construction sont estimés à 42,5 millions.

Vue de l’exposition « Riopelle : à la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones » au MBAM.

Vue de l’exposition « Riopelle : à la rencontre des territoires nordiques et des cultures autochtones » au MBAM.

Photo : MBAM, Denis Farley

Le gouvernement du Québec et la Fondation Jean Paul Riopelle y investiront chacun un montant de 20 millions, tandis que la Fondation du Musée national des beaux-arts du Québec contribuera à hauteur de 2,5 millions.

En plus des 20 millions alloués à la construction du bâtiment, la Fondation Jean Paul Riopelle fera don d’une soixantaine d'œuvres d’une valeur totalisant plus de 100 millions.

Un legs sans précédent

La présidente du conseil d’administration du Musée national des beaux-arts du Québec, Christiane Germain, a parlé d’un legs sans précédent dans l’histoire de la philanthropie culturelle au Québec.

Ce nouvel espace nous permettra de créer des dialogues inédits entre Riopelle et des artistes québécois, canadiens et internationaux d'hier et d'aujourd'hui, a-t-elle déclaré.

Selon le premier ministre François Legault, le projet permettra de rendre plus accessible l'œuvre de Jean-Paul Riopelle, qu'il a qualifié de géant et de héro québécois.

Le pavillon Pierre-Lassonde du Musée national des beaux-arts du Québec à Québec.

L'Espace Riopelle sera érigé sur le site du MNBAQ. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Riopelle, il n'est pas juste connu au Québec, il est connu partout dans le monde. Puis regardez ces tableaux, la texture, la beauté, la lumière, la couleur, la liberté dans ses œuvres, c'est vraiment magnifique, a vanté le chef du gouvernement.

« Jean-Paul Riopelle fait partie de ces géants québécois. Pour moi, c’est le plus grand peintre de l’histoire du Québec. »

— Une citation de  François Legault, premier ministre du Québec

Les travaux de construction de l’Espace Riopelle débuteront en 2023, année qui marque le centième anniversaire de la naissance du célèbre artiste, décédé en 2002 à 78 ans.

Concours d'architecture

Le pavillon, dont l’inauguration est prévue pour 2025, mettra en valeur de nombreux chefs-d'œuvre du maître québécois, dont L'Hommage à Rosa Luxembourg.

Sa conception fera l’objet d’un concours d’architecture dont les détails seront annoncés au cours des prochains mois.

Le bâtiment devra respecter les normes de design, de muséologie et de conservation d’un musée national tout en s’intégrant harmonieusement au site des plaines d’Abraham.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !