•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Gatinoise Katherine Céré décroche son premier rôle à la télévision

Katherine Céré qui regarde vers la caméra.

La Gatinoise Katherine Céré interprète Alexe dans la série Lou et Sophie, disponible à partir de jeudi sur ICI Tou.tv Extra.

Photo : Radio-Canada / Photo : Maxime Côté

À 27 ans, elle signe une étape importante de sa jeune carrière. La Gatinoise Katherine Céré fait ses premiers pas à la télévision, dans la série Lou et Sophie, disponible à partir de jeudi sur ICI Tou.tv Extra.

Katherine Céré y interprète Alexe, la blonde de Tom, le grand frère trop présent de Sophie. C’est quelqu’un qui s’immisce beaucoup dans les discussions, elle aime être présente, avoir des détails croustillants sur la vie des autres. Mais je la vois aussi humaine [...] un peu naïve, super attachante et qui veut être présente pour sa belle-famille, décrit Katherine Céré.

Katherine Céré cite tous azimuts les thématiques abordées dans cette série de six épisodes de 60 minutes : le passage à l’âge adulte, l’étouffement de la banlieue, les amitiés qui s’étiolent après le secondaire, la sexualité, la féminité, les problèmes familiaux, l’abandon. Ça rejoint tout le monde et pas seulement les ados, estime-t-elle, saluant l’interprétation des deux comédiennes qui campent les rôles principaux, Jade Charbonneau et Zeneb Blanchet.

C’est écrit de façon rythmée et vivante, précise par ailleurs la comédienne, évoquant le scénario signé Yannick Éthier, à qui on doit la série jeunesse à succès Le chalet.

Un rêve de petite fille

Katherine Céré n’a pas encore vu les épisodes dans lesquels elle apparaît, mais se dit déjà très excitée. Ça faisait des années que mon père me disait : "Katherine, va chercher de l’expérience en jeu [devant la] caméra", se souvient-elle. C’est ainsi qu’elle a décidé, plus tôt cette année, de s’inscrire aux Ateliers Danielle Fichaud, à Montréal, où elle vit actuellement.

C’est pendant ce processus que j’ai su que j’avais eu le rôle, raconte Katherine Céré, qui dit ne pas bien réaliser pour l’instant ce rêve de petite fille

Née à Gatineau, elle fait ses premiers de comédienne en Outaouais à l'âge de sept ans, au sein de la troupe de théâtre du Café Markalou. Après une pause, quelques cours d’art dramatique au secondaire lui redonnent le goût du théâtre. Elle quitte Gatineau à 17 ans pour rejoindre d’abord le Collège Lionel-Groulx à Sainte-Thérèse, où elle étudie une année en théâtre, puis l'École nationale de théâtre (ENT) à Montréal.

Diplômée de l’École nationale de théâtre en Interprétation en 2019, elle auditionne et convainc le théâtre La Roulotte, considéré comme un tremplin pour la relève, de lui donner sa chance et fait ainsi un été au complet de représentations en théâtre jeunesse.

Quelques contributions et participations ici et là, quelques auditions, puis ses projets se retrouvent pas mal sur la glace avec la COVID... jusqu’à Lou et Sophie.

Une jeune femme souriante est assise à la table d'une salle à manger.

Dans « Lou et Sophie », Katherine Céré interprète Alexe, la belle-sœur d'une des deux protagonistes de la série jeunesse.

Photo : © Gracieuseté Passez Go

Mon coloc [Rodley Pitt, qui interprète son copain Tom dans la série] avait auditionné pour la série. C’est drôle, c’est moi qui lui avait donné la réplique pendant la COVID, se souvient-elle.

Rôle en poche, Rodley Pitt est alors sollicité pour proposer des noms au moment où commencent les auditions pour les rôles féminins. C’est comme ça que j’ai pu avoir ma chance pour auditionner pour la série, puis j’ai été finalement choisie, se réjouit Katherine Céré.

Une première expérience face à la caméra

La télévision, c’est souvent un one-shot deal, comme on dit. Tu ne peux pas te tromper. Il faut que tu saches ton texte. Tandis qu’une pièce de théâtre, tu répètes pendant des semaines et des semaines, tu te crées vraiment une équipe et une confiance, explique-t-elle.

Pour les trois jours de tournage nécessaires pour ce premier rôle télévisé, la comédienne pensait être stressée, mais parle d’une expérience positive. C’est là que tu vas réaliser ton rêve, se dit-elle, entourée d’une équipe de professionnels profondément humains, accueillants, bienveillants.

Elle espère que d’autres chances s’offriront à elle. Je suis une touche-à-tout, affirme la comédienne qui rêve à présent de faire du cinéma au moins une fois dans ma vie. Et, pourquoi pas, de jouer aux côtés de comédiens qu’elle dit vénérer, comme Florence Longpré, Anne-Elisabeth Bossé, Karine Gonthier-Hyndman et Simon Lacroix.

En attendant, pas question de se reposer sur ses lauriers. Le défi qu’elle s'assigne pour la prochaine année : rester à l’affût de ce qui se passe et aller voir le plus possible de théâtre, même si ça coûte cher. C’est en le faisant qu’on peut être meilleur dans notre métier et donner de meilleures performances.

Avec les informations de Christelle D’Amours

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !