•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montréal teste la collecte des ordures ménagères toutes les deux semaines

Un éboueur fait la collecte des ordures.

Le projet pilote de collecte des ordures ménagères toutes les deux semaines débutera la semaine du 28 février.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Les camions de collecte des ordures ménagères passeront moins souvent dans deux secteurs de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. Ces déchets seront ramassés toutes les deux semaines et non chaque semaine, comme c’est le cas actuellement dans la plupart des arrondissements.

Il s’agit d’un projet pilote qui sera implanté, selon un horaire en alternance, la semaine du 28 février prochain. La Ville pense ainsi diminuer significativement les matières envoyées dans les sites d’enfouissement.

Dans le sac à ordures des Québécois, il y a encore 85 % des matières qui pourraient être valorisées via un autre type de collecte, peut-on lire sur le site de la Ville de Montréal.

L’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve dit vouloir instaurer de meilleures habitudes de tri des matières en fonction des multiples collectes offertes par la Ville.

Il rappelle que d’autres municipalités québécoises et canadiennes telles que Gatineau, Longueuil et Toronto ont déjà adopté la collecte des ordures ménagères toutes les deux semaines. Une démarche, qu’il estime payante.

Douze bacs poubelles de différentes couleurs.

Des bacs poubelles alignés dans une ruelle.

Photo : Radio-Canada / L'épicerie

Dans le cadre de ce projet pilote, l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve a confié à l’organisme YAM (éco-quartier) la mission d’accompagner les résidents d’immeubles, les institutions et les commerces des secteurs visés.

Une ligne téléphonique et une adresse courriel dédiées, un calendrier des collectes et autres dépliants d’information seront mis à leur disposition.

L’idée d’une collecte des ordures ménagères toutes les deux semaines a déjà été évoquée par la Ville de Montréal, mais le souci environnemental n’en était pas l’unique motivation. Des économies potentielles de plusieurs dizaines de millions en seraient la véritable raison.

En 2020, on estimait à 3,5 % des dépenses de la Ville le coût du ramassage de ces déchets, l’équivalent de plus de 200 millions de dollars annuellement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !