•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un athlète du N.-B. s’illustre dans une compétition mondiale de bûcherons

Un homme qui coupe une bûche de bois à la hache.

Marcel Dupuis a commencé à pratiquer ce sport en 2006 avant de le faire de manière plus compétitive à partir de 2013, inspiré par un ami qui le pratiquait déjà (archives).

Photo : Facebook - STIHL Timbersports

Radio-Canada

Marcel Dupuis, résident de Memramcook au Nouveau-Brunswick, s’est distingué à la fin d'octobre dans une compétition mondiale de bûcherons avec le meilleur résultat de sa carrière. La compétition s’est déroulée à Gelsenkirchen en Allemagne, où il a remporté la deuxième place.

Marcel Dupuis n'en est pas à ses premières armes. Il fait cela depuis plusieurs années. Il croit que son expérience joue en sa faveur.

Toute l’expérience vient à compter. C’est comme autre chose, quand tu pratiques, tu deviens meilleur, dit-il.

Marcel Dupuis a commencé à pratiquer ce sport en 2006 avant de le faire de manière plus compétitive à partir de 2013, inspiré par un ami qui le pratiquait déjà. 

En plus de sa médaille d'argent lors du rendez-vous mondial d’Allemagne, il a même remporté deux des six épreuves distinctes où il doit manier avec adresse différents types de haches et la scie. 

Pour Marcel Dupuis, l'entraînement est important pour s’améliorer.

Un homme coupe une bûcheron à la scie.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Marcel Dupuis en action.

Photo : Facebook - STIHL Timbersports

Il y a plusieurs manières de s'entraîner que ce soit en saison ou hors saison. C’est important de pratiquer chaque épreuve. Je suis bien installé à la maison pour m’entraîner. Depuis le début de ma carrière, j’ai eu à améliorer mon endurance, ma force ou mon cardio, ajoute-t-il.

Pour Marcel Dupuis, sa deuxième place est satisfaisante. Mais, comme tout concurrent, il vise toujours le sommet. C'était un bon résultat, mon meilleur résultat à vie. Mais, comme d’autres athlètes, je recherche toujours à faire mieux.

Selon lui, le Canada pourrait mieux se positionner sur la scène internationale. Il voit même le pays parmi les cinq meilleures nations du monde. Le Canada a beaucoup d’athlètes, mais qui n’ont pas encore eu la chance de démontrer leurs habiletés sur la scène mondiale.

À 35 ans, Marcel Dupuis s’approche davantage de la fin de sa carrière. Ça lui a permis de voyager un peu partout. Pour un jeune, c’est une occasion de compétitionner à un haut niveau tout en profitant des événements pour parcourir le monde et de rencontrer des gens de partout, souligne-t-il.

Sa performance a été récemment soulignée par le conseil municipal du village de Memramcook.

Un texte d’Yvan Roy

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !