•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« On n’est pas dans des scénarios de coupures drastiques », dit le patron de la STM

Une personne attend sur le quai de la ligne orange alors que le métro s'immobilise sur les rails.

Une personne attend sur le quai de la ligne orange alors que le métro s'immobilise sur les rails.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Au moment où les entreprises ramènent des travailleurs au centre-ville de Montréal, la Société de transport de Montréal (STM) n’est pas dans un scénario de diminution de ses services.

C’est ce qu’a assuré mercredi le nouveau président du conseil d’administration, Éric Alan Caldwell, en entrevue à l’émission Le 15-18, sur les ondes d’ICI Première.

Assurant que le financement du transport collectif est au cœur de ses priorités, celui qui succède à Philippe Schnobb à la tête de la Société de transport de Montréal ajoute qu’il faut un service performant qui réponde au besoin des Montréalais.

Éric Alan Caldwell illustre son propos en rappelant que la Société de transport de Montréal avait très bien fait en rajoutant du service à l’heure de pointe parce que les besoins étaient exprimés à ce moment-là.

Pour le moment, la Société de transport de Montréal est rendue à 60 % de l'achalandage équivalent à celui de 2019, avant la pandémie.

Le principal défi de l'organisation est de regagner l’achalandage, indique Éric Alan Caldwell. Mais ce défi est lié à des défis de financement du transport collectif qui sont venus avec la baisse de l’achalandage.

Regagner l’achalandage fait en sorte qu’on ne peut pas décider de faire comme avant. Il faut un nouveau souffle, une nouvelle vision, souligne-t-il.

Comment va s’exprimer le besoin avec le retour au travail, avec les habitudes de travail qui changent avec la mixité du télétravail. Il faut être au rendez-vous là, a-t-il indiqué.

« Là, on veut que les gens reviennent au centre-ville, [qu'ils] retrouvent le transport collectif; on n’est pas dans des scénarios de coupures drastiques, bien entendu. »

— Une citation de  Éric Alan Caldwell, président du conseil d'administration de la STM

Concernant la tarification du transport collectif, M. Caldwell a assuré que cette question est l’une des réflexions de la Société de transport de Montréal et de l'Autorité régionale de transport de Montréal.

Accélérer le projet de la ligne bleue

Au sujet du projet de la ligne bleue du métro, M. Caldwell affirme qu’au sortir de l’entretien entre le premier ministre et la mairesse de Montréal, il y avait consensus sur le projet de la ligne bleue. On voulait trouver les solutions et je vais accélérer la mise en route de ces solutions parce qu’on le veut.

Le président de la Société de transport de Montréal explique qu’autour de ce projet tournent plusieurs objectifs de l’équipe de la mairesse Valérie Plante.

En faisant une infrastructure comme celle de la ligne bleue, on développe la ville autour de nos objectifs de mettre le transport collectif au cœur de la vie des Montréalais, au cœur du développement urbain, la relance post-pandémie, nos objectifs de désenclavement de certains quartiers, nos objectifs de développement économique, de développement de l’habitation.

Pour M. Caldwell, ce projet est la bonne façon de retenir les familles à Montréal, de leur offrir des quartiers autour des infrastructures de transport collectif performant. C’est un rendez-vous qu’on ne peut pas rater, clairement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !