•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SGI lance sa campagne de prévention sur la conduite en état d’ébriété

Une bouteille de bière sur un tableau de bord de voiture.

La Société d’assurances de la Saskatchewan a misé sur des témoignages de personnalités publiques pour sensibiliser la population à ne pas prendre le volant en cas de capacité de conduite affaiblie. (archives)

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

La Société d’assurances de la Saskatchewan (SGI) entame sa campagne de prévention contre la conduite en état d’ébriété en vue de la période des Fêtes.

Sous le thème d’un retour sécuritaire à la maison, Société d’assurances de la Saskatchewan souhaite diminuer le nombre de décès sur les routes pendant le temps des Fêtes.

Le sergent du Service de police de Saskatoon, Patrick Barbar, dit que c’est essentiel de planifier son retour à la maison.

« Cela peut sembler banal, mais il est important de savoir ce que vous allez faire, même avant la première consommation. »

— Une citation de  Patrick Barbar, sergent au Service de police de Saskatoon

Bien que l’Opération Nez rouge soit annulée cette année, il souligne que d’autres initiatives similaires sont en place pour assurer des transports sécuritaires après les soirées arrosées.

Des témoignages pour sensibiliser

Société d’assurances de la Saskatchewan a misé sur des témoignages de personnalités publiques et autres figures pour sensibiliser la population à ne pas prendre le volant avec des facultés affaiblies par la drogue ou l’alcool.

À travers des vidéos, les personnes expliquent pourquoi elles planifient des retours à la maison sécuritaire après avoir consommé de l’alcool.

La mairesse de Regina, Sandra Masters, dit qu’elle prévoit des déplacements sécuritaires en mémoire de son frère qui a perdu la vie dans un accident de la route.

Pour sa part, le maire de Saskatoon, Charlie Clarke, indique qu’en prévoyant un retour sécuritaire, l’objectif est d’assurer la sécurité de tous.

De son côté, Bonny Stevenson, une mère dont le fils a été tué par un conducteur roulant en état d’ébriété en 2013 a laissé entendre qu’une mort causée par un conducteur roulant avec des facultés affaiblies n’est pas un accident, mais bien quelque chose évitable.

« Personne ne devrait mourir de cette manière. »

— Une citation de  Bonny Stevenson, mère d’une victime

Du 1er décembre 2020 au 3 janvier 2021, trois personnes ont été tuées et 44 personnes ont été blessées en Saskatchewan. Ces décès et blessures sont tous liés à des cas de conduite avec des facultés affaiblies.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !