•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plusieurs projets de CPE au Saguenay

Un homme pose au centre d'une salle d'un centre de la petite enfance.

Stéphane Claveau est le directeur général des CPE Les Petits Cailloux, Les Trottineurs et La Cajolerie.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Avec l'ajout de 915 nouvelles places en garderies dans la région d'ici trois ans, les projets de construction ou d'agrandissement de centres à la petite enfance (CPE) se multiplient.

Après le CPE Les Trottineurs de l'hôpital de Chicoutimi, voici que le Centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay présente à son tour un projet de garderie réservé à ses employés.

Souvent, on voit le centre de services scolaire comme les écoles, les établissements d'enseignement et tout ça, mais il ne faut pas oublier qu'on est un des employeurs majeurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean avec plus de 2500 employés, a indiqué Claudie Fortin, conseillère en communication au centre de services scolaire des Rives-du-Saguenay.

L'organisme fournirait un terrain sur lequel pourrait être construit le Centre de la petite enfance de 88 places. Ce serait d'ailleurs le Centre de la petite enfance Les Petits Cailloux, qui compte plus de 200 enfants dans six installations, qui serait propriétaire du bâtiment.

On peut voir ça à 3 M$, 3,2 M$ présentement. Ça a monté depuis un an, un an et demi avec les coûts. Donc, on s'attend à un projet de cette envergure-là, a chiffré Stéphane Claveau, directeur général des CPE Les Petits Cailloux, Les Trottineurs et La Cajolerie.

Les deux organisations sont convaincues que toutes les places seront occupées, si bien qu'un certain nombre d'entre elles pourraient être offertes rapidement. On a 188 personnes déjà qui ont dit que oui, ou peut-être, qu'ils auraient besoin d'une installation en Centre de la petite enfance pour leurs enfants, a présenté Claudie Fortin.

On aimerait ça avoir peut-être 21 places temporairement pendant la construction pour pouvoir offrir ces places rapidement aux employés du centre de services scolaire, a poursuivi Stéphane Claveau.

Avec l'ajout de plus de 900 places en garderie dans la région, plusieurs Centre de la petite enfance ont présenté des projets. À Saint-Honoré par exemple, La Cajolerie souhaiterait construire un nouveau bâtiment de 2,5 M$ juste à coté de la garderie actuelle.

Le rôle de la municipalité, c'est d'être aidant pour que la demande au gouvernement se réalise. Alors c'est pour ça que la municipalité, on cède un terrain voisin de La Cajolerie, a révélé le maire de Saint-Honoré, Bruno Tremblay.

On y va avec les listes d'attente. On a 250 noms sur la liste d'attente à Saint-Honoré. On sait que Saint-Honoré, ils sont en développement, ils construisent, on voit que ça monte, a imagé ensuite Stéphane Claveau.

Ailleurs sur le territoire, Saint-Charles-de-Bourget pourrait aussi accueillir son premier Centre de la petite enfance. Si le ministère de la Famille accepte le projet du Centre de la petite enfance Les Petits Cailloux, l'édifice municipal sera agrandi pour aménager une garderie de 21 enfants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !