•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore des délais avant l’implantation du compostage dans Avignon et Bonaventure

Un bac brun sur le bord d'une rue dans un quartier résidentiel.

Le gouvernement de FrançoisLegault souhaite instaurer la collecte des matières organiques dans toutes les villes du Québec d’ici 2025. (archives)

Photo : Radio-Canada / Piel Côté

Roxanne Langlois

Formée depuis plus d’un an et demi, la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles Avignon-Bonaventure a encore plusieurs devoirs à faire avant d'arriver à l'implantation d'une plateforme de compostage.

Le président de la Régie, Éric Dubé, l’admet d’emblée : le dossier de la collecte des matières organiques dans le secteur est plus laborieux que prévu.

« Malheureusement, les étapes sont beaucoup plus compliquées qu’on pensait. […] On va essayer de le faire le plus rapidement possible parce que les citoyens l’attendent et les élus aussi. »

— Une citation de  Éric Dubé, président de la Régie intermunicipale de gestion des matières résiduelles Avignon-Bonaventure

Les élections municipales de novembre ainsi que la pandémie ont, selon lui, ralenti considérablement l’implantation du service. De plus, les autorisations environnementales ont également été plus longues à obtenir que prévu, note-t-il.

Éric Dubé, maire de New Richmond et préfet de la MRC de Bonaventure

Éric Dubé est maire de New Richmond et préfet de la MRC de Bonaventure (archives)

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Dans un premier temps, la Régie fera l’acquisition du lieu d’enfouissement technique (lieu d’enfouissement technique) de Saint-Alphonse, qui a accepté de le lui céder. C’est une très bonne nouvelle pour nous, mentionne Mathieu Lapointe, préfet de la Municipalité régionale de comté Avignon.

Englober le lieu d'enfouissement technique à cette régie-là, ça nécessite beaucoup de mois de travail de la part de professionnels. Une fois que ce sera fait, on va pouvoir s’attaquer à la plateforme de compostage, à trouver des solutions pour composter, ajoute l’élu.

Des pelures de différents légumes sont déposées sur une table en bois.

Des retailles et pelures de fruits et légumes. (archives)

Photo : iStock

La Régie a adopté un règlement d’emprunts de 7 millions de dollars au printemps dernier. Or, celui-ci est toujours en attente d’approbation du gouvernement provincial. Ça fait déjà depuis le mois de juin, je pense, que tout ça a été envoyé et ce n’est pas réglé, déplore Éric Dubé.

Plusieurs étapes à venir

Le gouvernement de François Legault souhaite instaurer la collecte des matières organiques dans toutes les villes du Québec d’ici 2025. Cette date butoir, qui a été repoussée à plusieurs reprises, était auparavant fixée à 2022.

Du côté de la Baie-des-Chaleurs, l’échéancier a également été revu à plusieurs occasions. D'ailleurs, Éric Dubé évite désormais de se prononcer quant à un nouvel échéancier.

Celui qui est aussi préfet de la Municipalité régionale de comté de Bonaventure ajoute néanmoins que le lieu d'enfouissement technique devrait officiellement relever de la Régie en 2022. De plus, Saint-Alphonse, qui n’a toujours pas intégré le regroupement, devrait le faire l’an prochain.

Panneau d'affichage des lieux, services et organismes de la municipalité de Saint-Alphonse

Municipalité de Saint-Alphonse (archives)

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Comme la municipalité est propriétaire du lieu d'enfouissement technique, qui fait lui-même l’objet d’une autre entente intermunicipale, elle a préféré retarder son adhésion pour éviter des imbroglios légaux. Toutes les autres municipalités de la Baie-des-Chaleurs sont membres de la Régie.

Encore au moins un an

Le service de collecte ne sera donc vraisemblablement pas mis en service l’an prochain. Ce serait étonnant que la plateforme soit prête d’ici la fin de 2022, confirme Mathieu Lapointe.

Le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe, photographié dans un couloir du Centre des congrès de Québec.

Mathieu Lapointe est également maire de Carleton-sur-Mer. (archives)

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Les Municipalité régionale de comté d'Avignon et de Bonaventure ont entamé des pourparlers en octobre 2018 pour s'unir dans ce dossier. Ceux-ci ont duré plus d’un an et demi en raison de délais administratifs.

Les citoyens de Gaspé ont accès à un système de compostage public depuis l'été 2018. La Municipalité régionale de comté du Rocher-Percé était déjà loin devant; sa population a accès à un service mis en place en 2012.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !