•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

93 nouveaux cas au N.-B., des voyageurs s’isolent en raison d’Omicron

Un homme grimace légèrement pendant qu'on effectue un prélèvement dans sa narine.

Un test antigénique rapide servant au dépistage de la COVID-19 est effectué sur un homme (archives).

Photo : Reuters / Maxim Shemetov

Radio-Canada

Le Nouveau-Brunswick signale mercredi le dépistage de la COVID-19 chez 93 personnes au cours des 24 dernières heures. Au total, 67 personnes sont à l’hôpital en raison du virus. Et des voyageurs sont en isolement dans la province, car ils arrivent de pays considérés comme risqués en raison du variant Omicron.

Nouveaux cas par région :

  • Région de Moncton : 24
  • Région de Saint-Jean : 26
  • Région de Fredericton : 28
  • Région de Campbellton : 6
  • Région de Miramichi : 9

Trois personnes sont mortes des suites de la COVID-19, annonce le gouvernement provincial. Il s’agit d’une personne âgée de 70 à 79 ans et d’une personne âgée de 80 à 89 ans dans la grande région de Moncton, ainsi que d’une personne âgée de 80 à 89 ans dans la région de Saint-Jean.

12 personnes sous respirateur artificiel

Soixante-sept personnes atteintes de la COVID-19 sont hospitalisées dans la province. Le record absolu d’hospitalisations, atteint à la mi-octobre, est de 68 personnes.

Deux personnes âgées de 19 ans ou moins sont hospitalisées.

Parmi les personnes qui sont actuellement hospitalisées dans la province, 27 ont contracté la COVID-19 en raison d'éclosions dans des hôpitaux à Moncton, Saint John et Miramichi.

Omicron : des individus s’isolent dans la province

Des voyageurs sont en isolement au Nouveau-Brunswick après être revenus de pays d'Afrique considérés à risquepar le gouvernement fédéral en raison du nouveau variant Omicron.

Environ huit personnes s’isolent pour cette raison dans la province, selon la ministre de la Santé Dorothy Shephard. Elle précise que la province est en mesure de les surveiller.

Elle n’a toutefois pas précisé où ces personnes se trouvaient exactement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !