•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux inconnus s’unissent quelques années après un accident mortel en Saskatchewan

Chad Mierau se tient devant la pierre tombale de la famille Van de Vorst.

Pendant des mois après la perte de membres de sa famille, Chad Mierau a trouvé la motivation pour continuer d'avancer, et il a finalement fait la paix avec le fils de la conductrice coupable. (archives)

Photo : Chanss Lagaden/CBC

Radio-Canada

Deux Saskatchewanais, Chad Mierau et Spencer Michel, ont fait la paix quelques années après l’accident mortel qui a enlevé la vie à plusieurs membres de la famille de M. Mierau.

Le 3 janvier 2016, près de Saskatoon, la mère de Spencer Michel, Catherine McKay, conduisait son véhicule avec un taux d'alcool trois fois supérieur à la limite autorisée.

Son véhicule ne s’est pas arrêté à un panneau, a happé une voiture occupée par les quatre membres de la famille de Chad Mierau. Sa sœur, Chanda Van de Vorst, et son mari ainsi que leurs deux enfants, Kamryn et Miguire, ont perdu la vie.

En juin 2016, Catherine McKay a plaidé coupable aux quatre chefs d'accusation de conduite avec facultés affaiblies ayant causé la mort. Elle a été condamnée à neuf ans de prison et a déjà purgé quatre ans de peine dans un pavillon de ressourcement.

Période difficile suivant l’accident

Les deux hommes ne se connaissaient pas et ne souhaitaient pas se connaître.

Alors que Spencer Michel avait le sentiment d’avoir perdu sa mère, responsable de cet accident, Chad Mierau, quant à lui, a sombré dans un deuil très difficile. Pendant des mois, après la perte de ses proches, il a eu du mal à sortir, à s’habiller et à effectuer des tâches simples.

Alors qu'il avaient perdu des êtres qui lui étaient chers et qu'il était furieux contre la coupable de l’accident, il a compris plus tard qu’il fallait qu'il fasse son deuil.

De son côté, Spencer Michel a reçu à plusieurs reprises des menaces de mort dirigées contre lui et sa famille. Ainsi, certains disaient qu'ils souhaitaient que sa famille subisse le même sort que la famille de Chad Mierau.

Spencer Michel s’est senti trahi par sa mère, qui l’avait toujours sensibilisé aux conséquences de l'alcool au volant.

« Elle prenait les clés de mes amis si nous prenions une bière et elle venait nous chercher à 2 heures du matin pour nous ramener chez nous. »

— Une citation de  Spencer Michel, fils de Catherine McKay

Toutefois, M. Michel s’est senti coupable de pas avoir davantage aidé sa mère avant l’accident. Elle avait subi de nombreux traumatismes dans sa vie et une commotion cérébrale en 2015, qui avaient provoqué des douleurs chroniques et aggravé ses problèmes d’alcoolisme.

Spencer Michel voulait lui aussi changer des choses pour lui permettre d’avancer malgré ces événements difficiles.

Faire la paix

Alors qu'il participait à des conférences de développement personnel, Chad Mierau a dû faire face à ses propres erreurs du passé et a finalement réussi à pardonner à Catherine McKay. Il s’est interrogé sur l'état d’âme des enfants de cette dernière. 

M, Mierau a contacté la famille de McKay en espérant pouvoir parler aux enfants. Il a pu rencontrer quatre d’entre eux, dont Spencer Michel, avec qui il a développé une amitié forte ces dernières années. En parlant, surtout des douleurs du passé, ils ont créé un lien fort.

Aujourd’hui ils ont tous deux choisi de franchir le Rubicon.  

« Chad Mierau est un modèle, un frère pour moi. »

— Une citation de  Spencer Michel, fils de Catherine McKay

Spencer Michel a été impressionné par le processus de pardon de Chad Mierau. C’est ainsi qu’il a été lui-même en mesure de pardonner à sa mère pour le tort qu’elle a causé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !