•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des projets de refuges pour les sans-abri avancent à Halifax

Quelques tentes installées sur un terrain vague.

Un campement de fortune à Halifax, rue Dublin, le 7 octobre 2021. L’Archidiocèse d’Halifax-Yarmouth demande aux église d'aider les personnes dans cette situation (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La municipalité d'Halifax souhaite installer une quinzaine de maisons modulaires d’ici la fin janvier et l'archidiocèse de Halifax-Yarmouth fait construire une vingtaine d’abris temporaires en prévision de l'hiver.

En date du 28 novembre, 22 personnes dorment dehors à Halifax, selon la municipalité. Les autorités ont aussi recensé 49 tentes et six abris de fortune dispersés dans neuf campements sur le territoire de la municipalité.

Sam Austin sur un trottoir d'Halifax le 28 septembre 2018.

Sam Austin est conseiller municipal du district Dartmouth Centre.

Photo : Radio-Canada / Peter Dawson

La ville tente de terminer le plus rapidement possible l'installation de quatre maisons modulaires à Dartmouth. Ces maisons temporaires seront placées au coin du chemin Alderney et de la rue Church. Elles pourront accueillir 24 personnes sans-abri. Si tout va bien, les installations seront prêtes pour le 20 décembre.

Le conseiller municipal Sam Austin a tenu une séance d’information cette semaine. Certains résidents présents ont exprimé des craintes à l'idée d'avoir des habitations temporaires près de chez eux, mais le conseiller continue de pousser pour faire progresser le projet.

« Il y a un sentiment d’urgence pour arriver à terminer ces projets le plus tôt possible. »

— Une citation de  Sam Austin, conseiller municipal Darmouth centre

Neuf maisons modulaires de plus sont prévues pour Halifax, mais elles seront prêtes un peu plus tard, d’ici la fin janvier. Elles pourront accueillir jusqu’à 44 personnes.

La ville n’a pas encore dévoilé l'emplacement de ces installations qui doivent rester en place entre trois et cinq ans. Par la suite, davantage de logements abordables devraient avoir été bâtis dans la région de la capitale néo-écossaise.

Projet de l’Église catholique

Squelette d'un abri temporaire dans un entrepôt.

La construction des abris d'urgence a commencé. La compagnie Well Engineered doit en construire au moins quatre par semaine.

Photo : Archidiocèse de Halifax-Yarmouth

Pendant ce temps, l’archidiocèse de Halifax-Yarmouth tient sa promesse de fournir des abris sur le terrain de certaines de ses églises cet hiver.

Le but c'est d’avoir une vingtaine d’abris qui vont coûter environ 11 500 $ chacun.

Le chargé de projet de l’archidiocèse, John Stevens, demande aux membres du public d’aider comme ils le peuvent.

On avance dans ce projet par la foi, en espérant trouver les fonds nécessaires pour le compléter, dit-il.

Une campagne de financement en ligne a été lancée pour appuyer ce projet et une firme de Dartmouth a fait don de la conception des plans.

John Stevens parle a un journaliste devant une église.

John Stevens est chargé du projet d'abris temporaires qui seront installés sur le terrain de certaines églises de la grande Municipalité régionale d'Halifax.

Photo : Radio-Canada / Dave Laughlin

Abris de qualité

Well Engineered propose une structure d’environ 2,5 mètres sur 2,5 mètres, qui sera chauffée, éclairée et aura un port USB.

Ces abris temporaires seront isolés, l’intérieur sera composé de panneaux de gypse et l’extérieur sera recouvert de feuilles de métal. Neil Wolters, copropriétaire de la firme Well Engineered, dit que ce sont des abris temporaires de grande qualité.

On a suivi tous les codes du bâtiment qui s'appliquent, dit-il.

Ce sont des structures solides et durables, qui seront ancrées dans du pavé.

Graphique d'un petit abri sous différents angles.

Voici à quoi vont ressembler les abris temporaires construits par Well Engineered Inc. et placés sur les terrains de certaines églises catholiques situées dans la municipalité régionale d'Halifax.

Photo : Well Engineered Inc.

Des spécificités qui permettent au diocèse d’avoir les permis requis de la ville pour les installer sur le terrain de ces différentes églises. Les abris seront aussi facilement démontables, puisqu’après l'hiver, en mai, elles seront enlevées et entreposées jusqu'à nouvel ordre.

On croit pouvoir en terminer au moins quatre par semaine, dit Neil Wolthers.

Ce qui ferait en sorte que 15 à 20 structures seraient prêtes à être déployées pour la veille de Noël.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !