•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg pourrait imposer des règles sur les lieux des futurs magasins de cannabis

Une vingtaine de personnes devant le comptoir vitré d'un magasin de cannabis le 17 octobre 2018 à Winnipeg.

Des clients dans un magasin de cannabis à Winnipeg le jour de la légalisation de cette drogue au Canada, le 17 octobre 2018.

Photo : La Presse canadienne / John Woods

Radio-Canada

Un rapport de l'administration recommande au conseil municipal de Winnipeg de limiter les lieux où de nouveaux magasins de cannabis peuvent s'installer. Au cours de la dernière année, le nombre de magasins dans la capitale manitobaine a explosé.

En octobre 2020, Winnipeg comptait 14 magasins de cannabis. Un an plus tard, on en trouve 73, soit cinq fois plus, selon le rapport déposé au Comité permanent sur la propriété, le patrimoine et le développement.

C’est une hausse considérable pour une ville de la taille de Winnipeg, surtout en l’espace d’un an, affirme la directrice générale de l'Association canadienne des détaillants de cannabis, Jaclynn Pehota.

Commandé par les conseillers municipaux en juin, le rapport recommande que la Ville se penche sur les règles entourant le zonage de la vente de cannabis dans sa prochaine révision du règlement sur le zonage.

Les conseillers municipaux souhaitaient aussi que la fonction publique examine les mesures prises par d’autres villes canadiennes pour éviter le regroupement de magasins de cannabis.

Deux quartiers de Winnipeg possèdent des magasins de cannabis qui sont séparés par moins de 50 mètres, et trois quartiers, des magasins de cannabis situés à 50 mètres ou moins de lieux comme des écoles, des terrains de jeu ou des parcs, selon le rapport.

Dans le quartier d’Osborne Village, le magasin Tokyo Smoke se trouve à 50 mètres ou moins du magasin Tweed, et un magasin Delta 9 est à moins de 100 mètres de ces deux établissements.

Dans le secteur de Westdale, Black Tie Cannabis se trouve à côté du magasin Old Cannabis Market, et le magasin Farmer Jane est situé à environ 150 mètres plus loin.

D’autres villes au Canada font également face à la prolifération de ces magasins. À Toronto, par exemple, deux conseillers municipaux réclament un moratoire temporaire sur les nouveaux permis de vente au détail de cannabis.

Selon Mme Pehota, les règles sur la distance entre les magasins sont efficaces et bonnes pour l’industrie. Je crois que ces regroupements ne sont pas souhaitables, dit-elle, en ajoutant que de nombreuses villes au Canada ont adopté de telles règles.

Distances minimales entre des magasins de cannabis dans d’autres villes canadiennes :

  • Saskatoon : 160 m
  • Regina : 182 m
  • Edmonton : 200 m
  • New Westminster (C.-B.) : 200 m
  • Calgary : 300 m
  • Victoria : 400 m

La directrice générale de la zone d’amélioration commerciale d’Osborne Village, Lindsay Somers, note que son quartier a toujours été ouvert aux nouveaux concepts et que sa densité de population se prête à une grande variété de commerces sur une petite superficie.

Ce n’est pas surprenant que ce soit un lieu attrayant pour ce segment de la vente au détail, ajoute-t-elle.

Lorsque la vente au détail du cannabis a été autorisée par la province en 2018, le gouvernement examinait les lieux proposés pour les magasins. Ce processus a été abandonné l’an dernier, selon le rapport de la Ville. Depuis, la vente de cannabis est permise dans toutes les zones commerciales.

Jaclynn Pehota croit que les municipalités et les provinces devraient travailler ensemble pour s’assurer que les magasins de cannabis sont situés là où les communautés le souhaitent.

Ce serait positif pour la Ville d’avoir comme partenaire la province du Manitoba […] d’essayer de bien faire les choses pour que toutes les personnes qui y habitent en bénéficient, poursuit-elle.

Le rapport de la Ville indique qu’il faudrait consulter l’industrie et la communauté avant de proposer de nouveaux règlements. Le comité municipal se penchera sur ce rapport lors d’une réunion jeudi.

Avec les informations de Cameron MacLean

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !