•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La CCN recherche des attractions d’envergure pour dynamiser les plaines LeBreton

Une vue aérienne des plaines LeBreton, à Ottawa.

Le CCN souhaite trouver des partenaires d'envergure pour deux terrains situés sur les plaines LeBreton.

Photo : Google

Radio-Canada

La Commission de la capitale nationale (CCN) vient de lancer un avis de recherche afin de trouver des attractions d’envergure pour dynamiser les plaines LeBreton, à Ottawa.

Un appel de propositions vient d’être publié dans le cadre du projet, Bâtir LeBreton, afin de trouver des acquéreurs pour deux terrains stratégiques.

La Commission de la capitale nationale dit être à la recherche d’attractions dynamisantes qui auront le potentiel de devenir des destinations novatrices et ambitieuses dans les domaines du sport, des arts, de la culture ou des loisirs, ou une combinaison de ces attraits, a indiqué la Commission de la capitale nationale par voie de communiqué.

Le plan est visionnaire. On vise à développer une communauté durable, diversifiée, avec beaucoup d’attractions. Pour nous, c’est vraiment le processus pour trouver des idées, a expliqué Katie Paris, la directrice de Bâtir LeBreton, en entrevue à l’émission Les matins d’ici, mercredi.

Une carte des plaines LeBreton.

Les deux parcelles de terrain des plaines LeBreton en surbrillance font l'objet d'une demande de manifestation d’intérêt pour un développement.

Photo : Gracieuseté : CCN

Deux terrains sont ciblés pour ce développement, dont une parcelle faisant plus de 2,5 hectares, qui est située rue Albert.

Un deuxième site, qui fait l’objet d’une demande de manifestation d’intérêt, se situe au cœur des plaines LeBreton et est d’une superficie d’un demi-hectare.

C’est une occasion différente. Le terrain est un peu plus petit, mais ça peut être très, très bon pour une salle de concert ou autre chose de culturel, indique Mme Paris.

Ce ne sont pas les premières initiatives lancées pour dynamiser les plaines LeBreton. Guy Laliberté, l’ancien patron du Cirque du Soleil, avait soumis un projet intitulé LeBreton Ré-imaginé, en 2016.

La porte est ouverte à Eugene Melnyk

Le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa Eugene Melnyk, a aussi voulu y déménager son équipe de hockey, mais rien n’a pu être conclu au terme de longues négociations avec les divers partenaires.

À ce propos, la directrice de Bâtir LeBreton indique que toutes les propositions seront étudiées, même celle pour un aréna des Sénateurs, si l’organisation de l’équipe se manifeste à nouveau.

La porte est ouverte. Donc oui, si ça les intéresse, on cherche des idées et ils sont les bienvenus, a déclaré Mme Paris, en parlant des Sénateurs d’Ottawa et de leur propriétaire Eugene Melnyk.

Cette dernière souligne que le Centre Bell de Montréal et le Barclays Center de New York servent d’inspiration pour ce que la Commission de la capitale nationale cherche à créer sur cette parcelle des plaines LeBreton. Ce sont des exemples d’un aréna avec, vraiment, du développement mixte dans le même endroit. Le site est un peu plus serré que Lansdowne. Comme vision, c’est un peu différent. C’est plus dense, c’est plus intégré, soutient la directrice de Bâtir LeBreton. C’est six acres, donc c’est assez grand pour un centre d’événements majeurs et quelques tours, peut-être un hôtel.

La Commission de la capitale nationale acceptera les propositions d’affaires jusqu’au 28 février 2022. après quoi elle pourra décider d’entreprendre des négociations confidentielles pour l’un ou l’autre emplacement, ou les deux, avec les parties intéressées, explique la société de la Couronne.

Pour l’instant, la Commission de la capitale nationale n’a toutefois pas reçu de proposition en ce sens. Si aucun projet ne satisfait à ses exigences, on pourrait plutôt se tourner vers un développement d’immeubles à usage résidentiel et commercial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !