•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’hiver vient... et avec lui, le bulletin d’Avalanche Québec

Skieurs se dirigeant vers une montagne

Des skieurs hors-piste au Mont-Lyall

Photo : Radio-Canada / William Bastille-Denis

Radio-Canada

Signe que la neige est bien arrivée dans les Chic-Chocs, c'est ler décembre, le lancement de la saison d'Avalanche Québec

Déjà, une soixantaine de centimètres recouvrent le mont Esnest-Laforce. Les skieurs irréductibles ont pu s'élancer vers les sommets, il y déjà deux bonnes semaines.

L’exercice est encore périlleux. Le couvert blanc laisse voir ici et là des racines, des roches, des souches. Il y a soixante centimètres, mais il y a certains endroits où il n’y a rien du tout , commente Dominique Leblanc, directeur par intérim d’Avalanche Québec.

En ce début de saison, c’est ce genre d’informations que les skieurs trouveront dans le bulletin d’Avalanche qui sera publié, mercredi, pour la première fois de la saison 2021-2022.

Outre l’indice d’avalanche selon les bandes d’altitude, le bulletin précise aussi les conditions de neige et les particularités quotidiennes de la montagne. On établit un indice de danger […] et on décrit aussi les problèmes, quelles sont les conditions , précise M. Leblanc.

De faible à extrême, l’indice varie selon cinq niveaux.

« Ce n’est pas un indice qui sert à dire d’y aller ou de ne pas y aller. On donne un indice et les gens, selon leurs connaissances, leur expérience, prendront leurs propres décisions.  »

— Une citation de  Dominique Leblanc, directeur par intérim d’Avalanche Québec

Lire le bulletin est une chose, mais une connaissance de base est nécessaire pour arpenter les Chic-Chocs. Dominique Leblanc recommande d’ailleurs aux skieurs de suivre le cours de sécurité en avalanches. On est un peu plus outillés pour interpréter ce qu’il y a dans le bulletin.

La fréquentation des montagnes en hiver a beaucoup grandi au cours des dernières années et surtout, au cours des derniers mois, marqués par la pandémie. Les gens se sont accaparé leurs milieux naturels et l’arrière-pays , note Dominique Leblanc.

Parmi ses nouveaux venus, beaucoup sont des néophytes. Notre objectif est d’aller au-devant de ces gens et de les informer sur ce qui se passe en montagne et de mieux les outiller , explique le porte-parole d’Avalanche Québec.

Le lancement de la saison sera diffusé à partir sur la page Facebook de l’organisation à 18 h. Le bulletin d’avalanche sera publié jusqu’au 30 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !