•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Opérations policières pour rappeler la nécessité de respecter le corridor de sécurité

Des voitures de police ainsi qu'une ambulance sur les lieux de l'intervention des policiers de la SQ.

Les automobilistes sont invités à respecter le corridor de sécurité lors des interventions (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des opérations policières auront lieu cette semaine dans plusieurs villes de la province, dont Bromont et Magog, pour sensibiliser les automobilistes au corridor de sécurité.

Ce corridor est en place depuis août 2012. Les automobilistes doivent changer de voie ou ralentir le plus possible dès qu'ils dépassent certains types de véhicules, comme les voitures de police, les véhicules d'entretien, les remorqueurs ou les ambulanciers paramédicaux, si ces derniers sont immobilisés et qu'ils ont un signe lumineux actionné.

Le lieutenant à la Régie de police de Memphrémagog, Carl Pépin, explique qu'à Magog, la sensibilisation sera faite dans le secteur Omerville.

Le corridor de sécurité est encore mal compris par les automobilistes. La loi prévoit que les automobilistes doivent s'éloigner des véhicules qui rendent service en bordure de la route, explique Carl Pépin.

Le sergent Carl Pépin

Le sergent Carl Pépin, porte-parole de la Régie de police de Memphrémagog

Photo : Radio-Canada / Marion Bérubé

La pression pour mettre en place un tel corridor de sécurité s’est accentué à la suite du décès du policier Vincent Roy, 37 ans, à Bromont. L'agent avait perdu la vie alors qu'il effectuait une interception en lien avec le Code de la sécurité routière.

Les gens vont l'appliquer avec les voitures de police, mais moins avec les autres types de véhicules. Il faut faire tout aussi attention, signale le lieutenant Pépin.

« Nous devrions avoir le réflexe logique pour la sécurité de l'automobiliste qui est arrêté, même s'il ne fait pas partie de la définition de la Loi. Il faut faire le changement de voie au moins une dizaine de mètres avant ou ralentir si c’est impossible. »

— Une citation de  Carl Pépin, Régie de police de Memphrémagog

Il y a eu seulement 37 constats remis en neuf ans à Magog. Nous faisons aussi le rappel à nos policiers. Mais, c’est plus difficile d'application lorsque le policier est justement en intervention, constate Carl Pépin.

À lire : 

CAA-Québec : le non-respect du corridor de sécurité cause des accidents mortels chaque année

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !