•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les infirmières au Nouveau-Brunswick vont tenir un vote de grève

Paula Doucet.

Paula Doucet, présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau‑Brunswick, affirme qu’un vote de grève aura lieu cette semaine (archives).

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Radio-Canada

La présidente du Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, Paula Doucet, affirme qu’un vote de grève aura lieu cette semaine.

Les infirmières des quatre coins de la province auront l’occasion de voter du 2 au 5 décembre et le dépouillement des voix aura lieu le 6 décembre, précise Mme Doucet.

Paula Doucet a expliqué, mardi, que les syndiquées ont rejeté la dernière offre de l’employeur le 6 octobre. Depuis ce moment, selon elle, le syndicat n’a pas été rappelé à la table des négociations et l’employeur n’a présenté aucune autre offre.

Le syndicat représente quelque 9000 infirmières immatriculées, infirmières praticiennes et infirmières auxiliaires autorisées du secteur hospitalier et de la santé publique. Ces professionnelles de la santé n’ont pas de convention collective depuis le 31 décembre 2018.

Paula Doucet a fréquemment parlé publiquement de la pression exercée par la pénurie d'infirmières et l’épuisement professionnel.

Paula Doucet souligne que la pandémie a aggravé la pénurie d’infirmières au Nouveau-Brunswick.

Le syndicat estimait en avril qu’il y avait au moins 700 postes vacants d'infirmières dans la province. Paula Doucet avait prévenu le public que les infirmières étaient épuisées.

Des infirmières ont manifesté devant l’Assemblée législative, en septembre, en disant que leurs conditions de travail atteignaient un niveau critique. À ce moment, le syndicat estimait qu’il y avait au moins 854 postes vacants.

Le ministre Steeves reste optimiste

Interrogé mardi au sujet du vote de grève imminent, le ministre des Finances et du Conseil du Trésor, Ernie Steeves, a dit qu’il y a eu des réunions de négociation et que d'autres réunions sont prévues pour cette semaine et la semaine prochaine.

Ernie Steeves donne une conférence de presse.

Le ministre des Finances et du Conseil du Trésor, Ernie Steeves, affirme que des réunions de négociations sont prévues pour les prochains jours (archives).

Photo : CBC/Mike Heenan

Le ministre Steeves reconnaît que le travail des infirmières est très difficile, particulièrement durant cette pandémie. Il assure que son gouvernement les valorise à juste raison.

Ernie Steeves exprime l’espoir qu’une entente puisse être conclue.

D’après un reportage de Marie Sutherland, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !