•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet d’usine de pâte de tomates dans les cartons pour Canada Sauce

Une canne de pâte de tomates présente le logo de l'entreprise saguenéenne Canada Sauce.

Une éventuelle canne de pâte de tomates produite par Canada Sauce pourrait ressembler à ceci.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté Morille Québec

Radio-Canada

Après avoir percé le marché des condiments au Québec, l’entreprise saguenéenne Canada Sauce mijote un projet d’envergure : elle souhaite créer la première usine québécoise de pâte de tomates. Le projet est évalué à 50 millions de dollars.

Depuis la création de Canada Sauce en 2017, son fondateur Simon-Pierre Murdock n'a jamais eu peur de bousculer l'industrie agroalimentaire. Cette fois, l'entrepreneur veut se lancer dans la fabrication de pâte de tomates en implantant une usine, la première du genre au Québec. Actuellement, l'Asie et les États-Unis sont les principaux joueurs dans ce marché.

C'est un marché très fermé où il n'y a pas beaucoup de joueurs. Déjà en partant, quand c'est dur et complexe, je trouve ça encore plus challengeant, lance le président-directeur général de l'entreprise, Simon-Pierre Murdock.

Pour y arriver, Canada Sauce espère convaincre des partenaires financiers et obtenir le soutien des gouvernements. Ce projet devra aussi se faire avec l'aide de producteurs maraîchers prêts à planter des tomates à l'extérieur, dans des champs, et non en serre, pour limiter les coûts.

Des bouteilles sont placées les unes à côté des autres. La première contient de la relish, l'autre de la moutarde et la dernière du ketchup.

Canada Sauce produit de la relish sucrée, de la moutarde et du ketchup aux tomates.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Parce que sans tomates, c'est comme ne pas avoir de gaz dans une auto. Si on n'a pas de tomates, on ne peut pas avoir d'usine, relate Simon-Pierre Murdock.

La compagnie a déjà investi plusieurs milliers de dollars pour se rapprocher de la concrétisation de son idée. D’ailleurs, les plans de la future usine sont déjà prêts. Des discussions avec des producteurs de tomates québécois sont aussi en cours pour assurer l’approvisionnement des futures installations.

Il faut ramener une usine de pâte de tomates au Québec, c'est essentiel pour notre développement, affirme Simon-Pierre Murdock.

Un homme travaille derrière son ordinateur.

Le cofondateur de Canada Sauce, Simon-Pierre Murdock voit grand avec son idée d'usine de pâte tomates.

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Canada Sauce a également l’intention de soumettre son projet au même programme gouvernemental qui avait permis à Heinz de décrocher un prêt de 2 millions de dollars, il y a un an, avant de recommencer à produire du ketchup au Canada. À l’époque, cette subvention avait d’ailleurs été dénoncée par Canada Sauce parce que la multinationale avait clairement indiqué qu’elle continuerait à utiliser des tomates américaines même si son usine était située à Montréal.

Canada Sauce produit déjà du ketchup fait entièrement de produits québécois. Elle embauche actuellement une quarantaine de personnes. Une dizaine de villes du Québec, dont Saguenay, se sont déjà montrées intéressées par ce projet de Canada Sauce. Cette usine permettrait de créer jusqu'à 75 emplois.

D'après le reportage de Roby St-Gelais.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !