•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À l’approche du temps des fêtes, le variant Omicron inquiète les Néo-Brunswickois

Une femme porte un masque devant des lumières de Noël, dans un parc à Lenexa, dans l'État du Kansas, le 26 décembre 2020.

La nouvelle souche du virus SRAS-CoV-2 gagne du terrain au Canada.

Photo : Associated Press / Charlie Riedel

Radio-Canada

Le nouveau variant Omicron gagne du terrain au Canada. Cette situation inquiète plusieurs Néo-Brunswickois à l’approche du temps des fêtes.

Les provinces du Québec et de l’Ontario ont déjà répertorié leurs premiers cas de ce nouveau variant de la COVID-19.

Bien qu’aucune infection attribuée à ce variant n’ait été détectée pour le moment au Nouveau-Brunswick, les autorités de santé publique de la province disent surveiller de près l’évolution des cas au pays.

Contrairement à l’année dernière, la vaccination bat son plein et en rassure plusieurs.

Même les enfants de 5 à 11 ans peuvent désormais obtenir leur première dose.

Seule ombre au tableau : la plupart ne seront pas pleinement immunisés d’ici les fêtes, ce qui inquiète certains parents.

Lieux de culte

Sauf indication contraire de la province, le variant Omicron ne bousculera toutefois pas le cours des activités en lieux de culte.

Malgré tout, à l’église du Saint-Nom-de-Jésus à Beresford, la pandémie s’immisce encore davantage dans les pratiques.

Une messe en temps de pandémie.

La vaccination n’est pas obligatoire pour assister à la messe au Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada

Selon les plus récentes directives de la santé publique, les établissements de culte peuvent accueillir des fidèles jusqu’à 50 % de leur capacité.

Un système d’inscription a aussi été instauré pour mieux contrôler l’achalandage.

On invite les gens à s’inscrire à l’avance, qui devraient débuter la semaine prochaine pour notre paroisse, propose le curé de la paroisse de Beresford, Maurice Frenette en prévision des fêtes.

Avec les informations de Maya Chebl

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !