•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil scolaire public d’Edmonton se prononcera sur des congés scolaires inclusifs

La famille de Mohammed Hussain.

La famille de Mohammed Hussain célèbre l'Aïd al-Adha à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Fournie par Mohammed Hussain

Radio-Canada

Les conseillers scolaires voteront mardi après-midi sur la proposition de mettre en place un calendrier scolaire avec des jours de congé plus inclusifs.

Lorsque les familles sont réunies pour le dîner de Noël ou de l'Action de grâce, la plupart des enfants ne pensent pas aux devoirs à faire en préparation de l'école le lendemain.

Mais pour les enfants de la famille de Timiro Mohamed, les devoirs demeuraient une préoccupation, même lors de leur célébration de l'Eid-ul-Fitr ou l'Eid-ul-Adha.

Vous ne pouvez pas célébrer de la même manière autour de la table à manger, en parlant et en riant, et en vivant une fête qui vous tient tant à cœur, raconte Timiro Mohamed, responsable des initiatives pour la jeunesse au sein des services de la famille islamique.

« Vous pensez à un devoir à rendre le lendemain ou bien quelqu’un est absent. »

— Une citation de  Timiro Mohamed, responsable des initiatives pour la jeunesse, services de la famille islamique

Le Conseil scolaire public d’Edmonton a annoncé, il y a deux ans, qu’il envisageait de supprimer cinq jours de classe en raison de compressions budgétaires. De cette annonce a germé une idée.

C'est une opportunité cool, s'ils suppriment déjà cinq jours de l'année scolaire, d'utiliser cela comme une occasion d'action collective dans la communauté, lance Timiro Mohamed.

Depuis 2020, un groupe de plus de 30 étudiants, directeurs, parents et enseignants travaille avec le Conseil scolaire public d’Edmonton pour mettre en place un calendrier scolaire qui inclut des jours de congé pour certaines fêtes religieuses importantes.

Après avoir consulté plusieurs communautés d'Edmonton, le groupe a choisi Bandi Chhor Divas, Diwali, l'Aïd al-Adha, Aïd el-Fitr, la Journée nationale des peuples autochtones, le Nouvel An lunaire, le solstice d’hiver et Yom Kippour.

L'ajout de ces jours fériés au calendrier scolaire ne nécessiterait que le déplacement de quatre jours de classe.

Cela fait partie de mon identité

J'ai toujours souhaité pouvoir passer ce temps avec ma famille, car cela fait partie de mon identité. Cela fait partie de la façon dont j'ai grandi, et c'est ainsi que nous nous réunissons et faisons la fête , raconte Timiro Mohamed. De la même manière que j'ai toujours été habitué à avoir du temps libre à Noël.

L'école Grace Martin de Mill Woods observe l'Aïd comme un jour férié.

Les écoles individuelles du Conseil scolaire public d’Edmonton adaptent déjà leurs calendriers en tenant compte des absences plus importantes les jours fériés.

Mohammed Hussain, père de trois enfants, les retire de l'école pour l'Aïd al-Adha et l'Aïd el-Fitr.

Ils ne sont pas les seuls, dit-il. Il explique qu’une dizaine d'enfants sont également souvent absents ces jours-là et par conséquent, les enseignants et les directeurs d'école travaillent avec la communauté et décident de réduire la matière enseignée ces jours-là.

Selon Mohammed Hussain, un tel changement serait plus représentatif du corps étudiant et de la société dans son ensemble.

Ce que nous avons vu ces dernières années, c'est qu'il y a eu tellement d'efforts pour diviser les populations, les segments démographiques, les gens et tout, dit-il.

« Je vois simplement cela comme une excellente, une merveilleuse opportunité de rassembler tout le monde. »

— Une citation de  Mohammed Hussain

Mohamed Hussain a déjà rencontré le Conseil scolaire public d’Edmonton à trois reprises et présentera à nouveau sa proposition mardi avant le vote.

Le scénario parfait est qu'après notre conversation, les jours fériés pour lesquels nous avons plaidé seront reconnus non seulement comme faisant partie d'un calendrier oecuménique, mais qu'ils seront en fait intégrés comme des jours fériés dans le cadre du Conseil scolaire public d’Edmonton, et pour les générations à venir et pour les années à venir, les étudiants auront ce jour de congé.

Avec les informations d’Emily Fitzpatrick.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !