•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le logement au cœur de la rencontre entre France Bélisle et la ministre Laforest

Deux femmes dans des escaliers.

La mairesse de Gatineau, France Bélisle, a tenu une première rencontre officielle avec la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, mardi, à la Maison du citoyen.

Photo : Radio-Canada / Nathalie Tremblay

Radio-Canada

La mairesse de Gatineau, France Bélisle, a tenu une première rencontre officielle avec la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, mardi, durant laquelle la question du logement a été au cœur des échanges.

Au cours de l'avant-midi, les deux élues ont discuté pendant environ une heure des enjeux et dossiers prioritaires pour Gatineau, à la Maison du citoyen. Elles ont toutes deux dressé un bilan positif de cette réunion.

Mme Bélisle a qualifié l'exercice de très, très bonne rencontre et a souligné l’ouverture de la ministre Laforest, et cette dernière a parlé d’une bonne chimie et d’une bonne communication.

C’est la question du logement qui a été au centre des discussions.

Il y a beaucoup de préoccupations à l’égard du logement. Le gouvernement du Québec a fait des annonces au cours des derniers jours et mon souhait, bien sûr, c’est que Gatineau passe en vitesse grand V pour être capable de livrer un maximum de logements sur son territoire, a indiqué la mairesse de Gatineau à la sortie de la réunion.

« Ce que je souhaite, c’est que Gatineau soit capable vraiment d’aller chercher les effets de levier qui nous sont proposés par le gouvernement du Québec par le biais du leadership de Mme Laforest et de son équipe, et qu’on soit capable d’aller plus proactivement et plus rapidement dans la livraison de logements sur le territoire. »

— Une citation de  France Bélisle, mairesse de Gatineau
Une femme rencontre la presse.

La mairesse de Gatineau France Bélisle a souligné l'ouverture de la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, au terme d'une première rencontre officielle entre les deux femmes, mardi.

Photo : Radio-Canada

Une quinzaine de projets sur la table

De son côté, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, a rappelé les engagements de Québec en matière de logement tout en indiquant qu’une quinzaine de projets étaient en cours pour Gatineau, ce qui représente entre 260 à 360 logements dans un horizon rapproché.

Je me rappelle quand je suis venue ici avant la pandémie, on ne parlait pas de 15 projets. Déjà, j’ai une rencontre, on met les projets à jour et on voit vraiment que les projets ont été déposés. Maintenant, on va continuer de travailler en collaboration parce que c’est une priorité, évidemment, a commenté la ministre.

« Ici, on parle de 15 projets en action. C’est quand même positif. »

— Une citation de  Andrée Laforest, ministre des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec

La question du futur hôpital abordée

La question de l’emplacement du nouvel hôpital pour l’Outaouais a également été abordée lors de cette rencontre.

La ministre Laforest a toutefois préféré laisser le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le ministre responsable de l'Outaouais, Mathieu Lacombe, commenter la question de l’emplacement de l’établissement de santé.

C’est certain qu’on essaie d’éviter le plus possible l’étalement urbain et ça, c’est partout au Québec, dans toutes les régions. Maintenant, est-ce qu’il y a un endroit stratégique ici, au cœur de la municipalité, au centre-ville, pour avoir le projet de l’hôpital de Gatineau? C’est plus Christian Dubé et madame la mairesse qui vont en discuter ensemble, a-t-elle déclaré.

Une femme rencontre la presse.

À l'issue d'une première rencontre avec la nouvelle mairesse de Gatineau, France Bélisle, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation du Québec, Andrée Laforest, a souligné la bonne chimie entre les deux politiciennes.

Photo : Radio-Canada

Pour sa part, la mairesse de Gatineau croit qu’une infrastructure de cette ampleur excède les besoins en santé et qu’un regard plus large s’impose.

Ça représente une occasion unique pour une ville. Les gens qui travailleront là auront besoin de s’y rendre, auront besoin de manger, auront besoin de services à proximité. On espère aussi, dans le choix d’un site, qu’on soit capable de voir naître d’autres entreprises connexes autour. Et ça, c’est une vision économique autour de l’infrastructure qu’on doit avoir et c’est là-dessus que j’aimerais sensibiliser le gouvernement du Québec, a commenté France Bélisle.

Les deux politiciennes ont aussi parlé d’infrastructures sportives et de l'aide relative aux impacts de la COVID offerte aux municipalités de la part de Québec.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !