•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Casselman redevient simple citoyen… pour l’instant

Daniel Lafleur pose dehors dans une forêt.

Daniel Lafleur, maire de Casselman

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

Le maire de Casselman, Daniel Lafleur, a remis sa démission à la suite d’une réunion extraordinaire du conseil lundi soir.

Son poste au sein du conseil a ensuite été déclaré vacant pour régler, peut-on lire dans un communiqué publié par la Municipalité mardi matin, une question administrative.

Cette question administrative tourne autour d'une décision plutôt surprenante prise par le conseil en septembre dernier.

Les membres du conseil avaient alors nommé leur maire directeur général adjoint par intérim de la Municipalité, temporairement.

Cette nomination est survenue à la suite du départ de l’ancienne directrice générale, Linda Desjardins-Bergeron.

Pendant deux mois, Daniel Lafleur a occupé le poste administratif et celui de maire de façon simultanée, une manœuvre qui s’inscrit en opposition avec la Loi sur les municipalités de l’Ontario.

L’information est rapidement parvenue aux oreilles de la province qui a aussitôt envoyé une missive à la Municipalité pour l'inviter à prendre connaissance de certains articles de la loi avec son conseiller juridique.

Les élus de Casselman ont finalement fait marche arrière le 9 novembre dernier.

Un comité administratif temporaire a été créé.

Celui-ci sera dissous dès l’arrivée en poste d'un nouveau directeur général.

Il y a certains articles de la Loi [sur les municipalités] qui pouvaient nous laisser sous-entendre que, possiblement, [la] procédure [ayant mené à la nomination de M. Lafleur à un poste au sein de l’administration] était non conforme, a expliqué en entrevue le greffier de la Municipalité de Casselman, Sébastien Dion.

Et puis quoi, maintenant?

Les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) doivent aussi déclarer vacant le poste occupé jusqu’à tout récemment par Daniel Lafleur au sein du conseil des maires de la région.

Le conseil des Comtés unis de Prescott et Russell va tenir à cet effet une réunion extraordinaire jeudi matin.

Ensuite, les élus de Casselman devront organiser une autre rencontre, celle-là pour évaluer les options permettant au conseil de pourvoir le siège laissé vacant par Daniel Lafleur.

Cette réunion aura lieu jeudi matin après celle des Comtés unis de Prescott et Russell.

Qu’en est-il de l’avenir politique du principal intéressé?

Sur la question de savoir s’il a l'intention de soumettre sa candidature pour retrouver son poste à la tête de la Municipalité de Casselman, Daniel Lafleur a répondu par l’affirmative lors d’un court entretien téléphonique avec ICI Ottawa-Gatineau.

De plus, que va-t-il advenir des décisions prises par le conseil durant la période où Daniel Lafleur a occupé les deux postes en question?

Certaines d’entre elles pourraient-elles, par la force des choses, être caduques?

À partir du 14 septembre, il n’y a eu aucune décision [découlant] d’un vote enregistré [que] le maire aurait eue à trancher. Toutes les décisions ont été adoptées avec une grande majorité ou à l’unanimité. On va vérifier, a conclu le greffier Sébastien Dion.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !