•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le variant Omicron met sur un pied d’alerte les autorités sanitaires de l’Î.-P.-É.

Deux mains gantées tiennent un écouvillon inséré dans une éprouvette.

L’Île-du-Prince-Édouard évalue la possibilité de rendre obligatoire un deuxième test de dépistage aux voyageurs qui arrivent de l'étranger (archives).

Photo : La Presse canadienne / Riley Smith

Radio-Canada

La médecin hygiéniste en chef de l’Île-du-Prince-Édouard, Heather Morrison, a déclaré mardi que la province évalue la possibilité de rendre obligatoire un deuxième test de dépistage aux voyageurs qui arrivent de l'étranger dans la province.

À l’heure actuelle, la province ne fait que recommander un deuxième test, qui est réalisé entre le quatrième et le huitième jour suivant l'arrivée dans la province.

La possibilité de le rendre obligatoire découle du dépistage de premiers cas liés au variant Omicron au Canada.

Depuis la fin de septembre, les voyageurs sont obligés de se faire tester au moins une fois aux frontières.

Selon la Dre Morrison, le dépistage sera essentiel pour éviter l'importation du nouveau variant dans la province.

Des mesures sanitaires précises pour les gens qui voyagent à l’étranger sont également évaluées par la santé publique.

On discute aussi si ces voyageurs peuvent travailler ou entrer dans un foyer de soins de longue durée, s'ils reviennent d’un voyage international, explique la médecin hygiéniste en chef.

La Dre Morrison ajoute que d’autres annonces concernant des changements des mesures sanitaires seront faites dans les prochains jours.

Je veux voir aussi ce qu’il [le gouvernement fédéral] va faire aux frontières canadiennes, et je veux qu’on soit alignés, précise la Dre Morrison.

Le variant Omicron n’a pas encore été recensé dans la province, mais tous les échantillons des cas positifs ont été envoyés au laboratoire national à Winnipeg pour être analysés, indique la Dre Morrison.

Un nouveau cas

La province a annoncé un nouveau cas de COVID-19, mardi. Il s’agit d’une jeune personne de moins de 19 ans qui a contracté la maladie en ayant des contacts rapprochés avec un autre cas déjà annoncé.

La province recense maintenant 29 cas actifs pour un total de 373 cas depuis le début de la pandémie.

Avec les renseignements de Gabrielle Drumond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !