•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : l’Ontario atteint les 10 000 morts

Les hôpitaux ne sont pas en mesure de faire face à un bond d'achalandage aux soins intensifs, prévient le Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19.

Une patiente couchée dans un lit d'hôpital avec un masque à oxygène.

La COVID-19 a fait 10 000 morts en Ontario depuis le début de la pandémie.

Photo : getty images/istockphoto / Halfpoint

Radio-Canada

Santé publique Ontario confirme 687 nouveaux cas de COVID-19 et 3 décès de plus mardi, portant le bilan à 10 000 morts depuis le début de la pandémie.

Plus de 5900 de ces décès touchent des Ontariens de 80 ans et plus, les centres de soins de longue durée ayant été frappés de plein fouet durant la première vague en particulier.

L'âge médian des victimes est toutefois passé de 85 à 74 ans de la première à la quatrième vague.

Plus de 40 % des décès jusqu'à maintenant en Ontario touchent des résidents des foyers pour aînés.

La chef de l'opposition officielle, la néo-démocrate Andrea Horwath, qualifie le jalon de 10 000 morts de triste nouvelle. Nous offrons notre amour et nos condoléances à tous ceux qui pleurent la mort de quelqu'un qu'ils ont perdu, dit-elle sur Twitter. Nous pensons à nos héros du secteur de la santé qui font face à ces décès tragiques qui fendent le coeur.

Le chef du Parti vert, Mike Schreiner, offre lui aussi ses condoléances aux familles éprouvées. Ça me brise le coeur de voir qu'on a perdu autant de membres de notre communauté ici en Ontario, dit-il.

Selon lui, la province devrait mettre l'accent sur les foyers publics plutôt que privés. Par ailleurs, il réclame à nouveau la mise en place d'une politique de 10 jours de congé de maladie payés pour tous les travailleurs de la province, notamment.

Infections en hausse

Mardi, le nombre de nouveaux cas de COVID-19 dans la province est en baisse pour le deuxième jour de suite, mais le nombre d'infections est 12 % plus élevé que mardi dernier.

Près de 48 % des nouvelles infections mardi touchent des individus qui n'étaient pas pleinement vaccinés. Les non-vaccinés forment moins de 24 % de la population ontarienne, note la ministre de la Santé, Christine Elliott.

Il y a 94 nouveaux cas à Toronto, 71 dans la région de Windsor-Essex, 60 dans la région de Peel, 57 dans la région de Simcoe Muskoka, 47 dans la région de Halton, 35 dans la région d'Algoma, 30 dans la région de York et 28 à Sudbury.

Le nombre moyen de nouveaux cas par jour en Ontario au cours de la dernière semaine est de 794, un sommet inégalé depuis le 5 juin. À titre de comparaison, cette moyenne était de 675 mardi dernier.

Hospitalisations

Il y a 266 hospitalisations, soit 121 de plus que la veille.

  • Nombre de patients aux soins intensifs : 153 (+5)
  • Nombre de patients sous respirateur : 96 (+7)

Il y a 560 nouvelles guérisons.

Le nombre de personnes présentement infectées est de 6940 (+124).

Le Groupe consultatif scientifique ontarien de lutte contre la COVID-19 prévient que les hôpitaux ne sont pas en mesure de faire face à un bond d'achalandage aux soins intensifs comme lors des deuxième et troisième vagues, citant la pénurie de personnel qui empire, les épuisements professionnels et la volonté gouvernementale de ne pas annuler à nouveau les interventions médicales non urgentes.

Des mesures de santé publique sont nécessaires pour limiter l'afflux de patients aux soins intensifs, concluent ces experts qui ont conseillé le gouvernement Ford tout au long de la pandémie.

Il y a deux semaines, le Groupe consultatif projetait que le nombre de patients aux soins intensifs à cause de la COVID pourrait être de 200 d'ici la fin de décembre, sans compter les hospitalisations liées à l'influenza, note le rapport. Les experts provinciaux prônent aussi des mesures à plus long terme pour s'attaquer à la pénurie de main-d'oeuvre en santé.

Le chef libéral Steven Del Duca dit qu'on ne peut pas attendre que les hôpitaux se remplissent avant d'agir. Il presse le gouvernement Ford d'être plus strict en matière de vaccination obligatoire, d'améliorer la ventilation, de renforcer les consignes sanitaires et de s'assurer que les employeurs offrent dix jours de congé de maladie payés à leurs travailleurs.

Isabella Martin, 8 ans, tient la main de sa mère pendant qu'elle se fait vacciner contre la COVID-19.

La vaccination des enfants de 5 à 11 ans se poursuit en Ontario.

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Vaccination

Plus de 27 100 doses des vaccins contre la COVID-19 ont été administrées lundi dans la province, y compris des enfants de 5 à 11 ans.

À l'heure actuelle, près de 89,9 % des Ontariens de 12 ans et plus ont reçu au moins une dose et près de 86,4 %, deux doses.

Cas dans les écoles

Il y a 320 infections supplémentaires en milieu scolaire, y compris 279 cas touchant des élèves.

À l'heure actuelle, 749 écoles ont un cas déclaré de COVID-19, soit près de 15,5 % des établissements élémentaires et secondaires de la province.

Douze écoles sont fermées.

Dépistage

Près de 21 500 tests de dépistage ont été effectués dans la province au cours des dernières 24 heures.

Le taux de positivité des tests est de 3 %.

Depuis le début de la pandémie, l'Ontario a recensé 618 490 cas de COVID-19.

Avec des renseignements fournis par CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !