•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’incendie dans Limoilou serait criminel

Un pompier et de la fumée

Environ 90 pompiers sont sur place pour combattre l'incendie.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

L'incendie qui a lourdement endommagé un bâtiment de trois étages tôt mardi matin dans le quartier Limoilou, à Québec, serait criminel.

Selon les pompiers, les flammes ont pris naissance vers 5 h 15 dans un hangar, communément appelé tambour, derrière le 273, 4e Rue, un immeuble à logements situé près du pont Drouin qui enjambe la rivière Saint-Charles.

Le feu a rapidement gagné en intensité pour se propager à la bâtisse, forçant les pompiers à déclencher une cinquième alarme. La proximité des bâtiments dans ce secteur fait toujours craindre une propagation rapide.

Pas de blessé

Environ 90 pompiers ont mis près de 3 h pour combattre l'incendie.

Les résidents d'une quinzaine de logements ont tous été évacués à temps. Il n'y aurait aucun blessé.

Des éléments retrouvés sur place laissent présager que l'incendie a été allumé volontairement. L'enquête a donc été confiée au Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), confirme David Pelletier, porte-parole du SPVQ.

3000 résidences dans le noir

Hydro-Québec a coupé le courant dans le secteur pour faciliter le travail des pompiers. Environ 3000 résidences de Limoilou étaient plongées dans le noir à l'aube.

La Croix-Rouge a été demandée sur place pour venir en aide aux sinistrés.

La 4e Rue a été fermée à la circulation entre la 2e et la 3e Avenue durant l'intervention.

Environ 3000 résidences ont été plongées dans le noir pour faciliter le travail des pompiers.

Environ 3000 résidences ont été plongées dans le noir pour faciliter le travail des pompiers.

Photo : Radio-Canada / Hadi Hassin

L'événement n'est pas sans rappeler qu'il y a deux semaines, un incendie criminel survenu durant la nuit, dans le quartier Saint-Roch, a coûté la vie à un homme en plus de blesser gravement sa conjointe. Un ou des suspects sont toujours recherchés dans cette affaire.

Avec les informations de Hadi Hassin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !