•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Douze détenus coupables de voies de fait graves après une attaque à Halifax

Les bâtiments de la prison.

L'établissement correctionnel Central Nova, en Nouvelle-Écosse (archives)

Photo : La Presse canadienne

La Presse canadienne

Un juge de la Cour suprême de la Nouvelle-Écosse a déclaré 12 détenus coupables de voies de fait graves relativement à une attaque brutale dans une prison de Halifax.

Concernant cette attaque contre Stephen Anderson à l'établissement correctionnel Central Nova, à Dartmouth, le 2 décembre 2019, 13 détenus avaient été jugés pour complot en vue de commettre un meurtre, tentative de meurtre, séquestration, voies de fait graves, voies de fait avec une arme et entrave au travail d'agents correctionnels.

Le juge Jamie Campbell a déclaré tous les détenus non coupables des accusations les plus graves de complot et de meurtre, affirmant lundi que même s'il y avait un plan pour nuire à la victime, il n'y avait pas suffisamment de preuves pour montrer que les détenus avaient réellement l'intention de le tuer.

L'un des accusés, Geevan Nagendran, n'a été reconnu coupable que d'entrave aux agents correctionnels, le juge notant qu'il n'avait pas participé à une brève réunion des détenus dans une cellule avant l'attaque.

Le premier procès, qui s'est tenu en septembre, comprenait Jacob Lilly, Wesley Hardiman, Matthew Lambert, Colin Ladelpha, Kirk Carridice et Omar McIntosh, Lilly étant également accusé de voies de fait sur un policier.

Le deuxième procès, qui a eu lieu plus tôt ce mois-ci, comprenait Kaz Cox, Austin Mitton, Kevin Clarke-McNeil, Andriko Crawley, Robert Fraser, Matthew Coaker et Nagendran.

Un 14e accusé, Brian James Marriott, a comparu devant le tribunal lundi et la discussion sur la date potentielle de son procès a été reportée au 7 décembre, son avocat affirmant qu'il pourrait choisir de plaider coupable avant cette date.

Sophon Sek, le 15e détenu accusé dans cette affaire, souffre de graves problèmes de santé et le juge Campbell a indiqué que son procès pourrait avoir lieu à une date ultérieure.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.