•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parag Agrawal : d’ingénieur de l’ombre à directeur général de Twitter

Un homme avec des lunettes prend la pose.

Le nouveau directeur général de Twitter, Parag Agrawal

Photo : Twitter

Agence France-Presse

Le départ de Jack Dorsey à la tête de Twitter lundi a permis à Parag Agrawal, un ingénieur informatique spécialiste de l'intelligence artificielle (IA), d’accéder au poste de directeur général du réseau social.

Ma confiance en lui en tant que directeur général vient du plus profond de moi-même, a assuré Jack Dorsey, le cofondateur de Twitter, dans une lettre où il annonce passer la main.

Il y explique que c’est la personnalité de Parag Agrawal qui a guidé son choix.

« Parag a été impliqué dans chacune des décisions critiques prises pour transformer cette entreprise. Il est curieux, pointu, rationnel, créatif, exigeant et humble. Il dirige avec son cœur et son âme, et j'apprends de lui tous les jours. »

— Une citation de  Jack Dorsey

Parag Agrawal est entré dans les bureaux de Twitter il y a 10 ans et il en est devenu le directeur technologique en 2017, d'après la biographie publiée par l’entreprise.

Diplômé de l'Indian Institute of Technology de Bombay, en Inde, et détenteur d'un doctorat obtenu à la prestigieuse université californienne de Stanford, il est passé par Microsoft, Yahoo et l'opérateur AT&T.

Sous les projecteurs

Quasi inconnu du grand public jusqu'à présent, il est passé de 24 000 personnes abonnées à son compte Twitter à 150 000 quelques heures après sa nomination. Jack Dorsey en compte près de 6 millions.

Je reconnais que plusieurs d'entre vous me connaissent bien, d'autres, juste un peu, et d’autres, pas du tout, a écrit Parag Agrawal aux 5500 membres du personnel de la société basée à San Francisco, dans une lettre ouverte.

« J'ai rejoint l'entreprise quand elle comptait moins de 1000 personnes dans ses rangs. J'ai vu les hauts et les bas, les défis et les obstacles, les victoires et les erreurs. [...] Il n'y a pas de limites à ce que nous pouvons accomplir ensemble. »

— Une citation de  Parag Agrawal

Parag Agrawal a joué un rôle majeur dans le développement des technologies d'intelligence artificielle (IA) relatives à l'apprentissage automatisé des logiciels (machine learning) pour la plateforme.

Selon l'analyste Carolina Milanesi, ces spécialités font de lui un choix naturel, car elles vont devenir de plus en plus essentielles pour rendre la plateforme plus saine, plus attirante pour les utilisateurs et utilisatrices, et plus rentable pour l'entreprise.

On va peut-être aussi voir plus de rigueur et de rationalité dans les méthodes décisionnelles, ajoute-t-elle.

Le legs de Jack Dorsey

Jack Dorsey, connu pour ses envolées introspectives sur le réseau et son intérêt pour des domaines divers, du bitcoin à la botanique, laisse à son collègue quelque 211 millions d'utilisatrices et utilisateurs quotidiens dits monétisables (exposés aux publicités).

L'homme parle sur scène avec un micro lors d'une conférence. On aperçoit en arrière-plan le logo de Twitter.

L"ex-patron de Twitter, Jack Dorsey

Photo : AFP/Getty Images / Prakash Singh

Le réseau des gazouillis dégage des bénéfices très maigres, comparé aux deux géants de la publicité numérique que sont Google et Meta (Facebook). Twitter dispose donc de bien moins de ressources pour faire face aux défis de la modération des contenus et aux pressions de la société civile.

C’est là tout l'intérêt des systèmes d'IA, afin de concilier la lutte contre la désinformation et contre les comptes extrémistes avec la mise en avant des contenus qui attirent et retiennent l'attention des internautes.

En 2020, dans une entrevue au MIT Technology Review, Parag Agrawal avait déclaré que l'entreprise devrait moins se concentrer sur la liberté d'expression.

La plupart des gens peuvent s'exprimer facilement sur Internet. Notre rôle porte surtout sur qui peut être entendu, avait-il argumenté.

Préparer la prochaine ère d’Internet

En tant qu'ingénieur, Parag Agrawal s'est illustré dans les mécanismes de croissance de l'audience et a dirigé la petite équipe Bluesky (ciel bleu), responsable en 2019 d'inventer un protocole informatique qui favoriserait des conversations plus équilibrées, moins énervées.

Il devra à présent se concentrer sur la capacité de Twitter à améliorer sa rentabilité. Et à ne pas devenir un réseau qui attire des personnes plus âgées.

« Nommer M. Agrawal comme nouveau directeur général positionne Twitter pour la prochaine ère d’Internet, celle du métavers, en investissant dans des produits et fonctionnalités [...] qui attirent la génération Z, loyale à TikTok. »

— Une citation de  Mike Proulx, le vice-président du cabinet Forrester

Des personnes d’intérêts dans l'industrie de la technologie ont aussi mis en avant la qualité d'immigrant du nouveau patron de la plateforme.

Google, Microsoft, Adobe, IBM [...] et maintenant Twitter sont dirigés par des gens qui ont grandi en Inde. C'est merveilleux de voir le succès de la population indienne dans le monde des technologies et un bon rappel de ce que l'Amérique offre aux personnes immigrantes, a ainsi réagi Patrick Collison, patron du service de paiement Stripe.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !